Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 17:40

 

Mes vacances au 9ème ciel.....

 IMGP1142

 

Il y a ceux qui partent en vacances.. et ceux qui restent. Qui ne savent même plus ce que ce mot signifie. J’’en fais partie et je dois, en plus, prendre cela avec philosophie, parce que je ne saurai plus jamais ce que sont des vacances. Les explications vont suivre, rassurez-vous.

Bien sûr, les gens bien intentionnés me diront que je suis toujours en vacances puisque je ne travaille pas. C’est un peu vrai puisque les contraintes horaires sont bannies une bonne fois pour toutes de mon emploi du temps. C’est le seul bon côté des choses, qui m’aide d’ailleurs à accepter cette situation avec sagesse. De toute manière, je n’ai pas ou plus le choix, après avoir été considérée obsolète par le monde du travail à l’âge de 40 ans et par effet papillon, de la Société purement et simplement. 

Je vous parle d’un temps qui n’est pas si vieux que cela, et que les moins de 20 ans sont aptes à connaître aussi, quand ils atteindront cet âge « canonique ». Nos gouvernants sont tellement des girouettes !! Quoi que, par les temps qui courent, il semblerait que les vents aient tourné et que nos hautes instances aient reconnu leurs erreurs de jugement d’antan, en incitant vivement aujourd’hui les quadragénaires, quinquagénaires, sexagénaires, voir plus à continuer à s’éreinter pour payer les dettes et surtout permettre à de futurs retraités de ne pas se retrouver sur le carreau, comme ça leur pend au nez au vu de la conjoncture actuelle.

En fait, les salariés n’ont plus qu’à travailler jusqu’à ce que mort s’ensuive pour se payer quelques vacances, par exemple !! Ils ont un modèle idéal dans la faune animale, c’est la fourmi !!! Le temps des cigales, il vaut mieux l’oublier. Pauvre Monsieur Jean de la Fontaine ! Même lui, il prend un sacré coup de vieux, et complètement hors sujet par-dessus le marché !      

Et nous pourrions aussi envisager de réduire les congés tant que nous y sommes ! C’est vrai, quoi ! Qu’est-ce que c’est que cette bande de fainéants, qui se la coule douce déjà au bureau ou à l’usine, il faudrait peut-être voir à voir ! Je ne plaisante pas ! Vous verrez, ils les réduiront vos vacances sacrées si le besoin « pépètes » se fait trop ressentir.

Pas question d’aller puiser dans les secteurs d’armement et autres gaspillages dénoncés, depuis la nuit des temps, par la Cour des Comptes, pour réduire la Dette. D’ailleurs, on se demande bien à quoi elle sert celle-là, puisque ses recommandations de gestion ne sont même pas respectées par les « contrevenants » repérés par cette dernière.

 

Mais revenons à « canonique » et son origine. Si vous la connaissez, il est bien sûr possible de sauter le paragraphe concerné, personne n’étant dans l’obligation de le lire. Comme la totalité de ce texte d’ailleurs, mais bon, chacun voit midi à sa porte et fait ce qu’il veut, à partir du moment qu’il respecte ses voisins….etc.

En fait, c’est une décision prise par nos chères ecclésiastiques, dans un temps assez reculé, de considérer l’âge de 40 ans respectable, donc canonique, et de ce fait imposé à toute femme souhaitant devenir bonne du curé. Ce qui veut dire qu’à partir de 40 ans, mesdames, vous étiez considérées comme des vieux tromblons, n’ayant plus aucun sexe à piles, la libido mise au rebus des souvenirs. Et tout ça pour éviter que nos chers curés et ecclésiastiques ne soient aucunement émoustillés par les charmes, même les plus discrets de leurs servantes ! Quelle hypocrisie !

Cette histoire n’est déjà pas triste dans sa globalité, mais le pire, c’est qu’elle nous poursuit depuis des lustres, Mesdames, en ayant développé ses racines un peu partout, en dénominateur commun de mise à pied et non pas de prendre son pied. Excusez-moi de cette légèreté, mais l’occasion était trop bonne pour ne pas en profiter. J’aime assez jongler avec la langue française, comme vous pourrez le constater.

Pour mettre une conclusion à mon histoire personnelle, si je me suis retrouvée jetée comme un kleenex par le monde du travail, à 40 ans, à la suite d’un divorce, c’est finalement à cause de cette maudite disposition cléricale. Quand on sait ce qui s’est passé dans les paroisses malgré cette décision, et qui doit bien perdurer (sans entrée dans les détails et que tout un chacun est en mesure de deviner), il est flagrant qu’il aurait mieux valu que les coupables ayant rompu leurs vœux de chasteté l’aient fait avec leur bonne « canonique » plutôt qu’avec des enfants mis sous leur protection dans la plus grande confiance.

Il n’y a aucune raison qu’un prêtre, ou tout membre ecclésiastique, qui est d’abord un homme, n’ait pas de pulsions sexuelles, comme tout le monde, âge canonique ou non !!!

Et c’est ainsi qu’être une femme quadragénaire au chômage à la recherche d’un job fut une véritable tare à partir des années 90, pratiquement une condamnation à mort. Une chance, nous n’étions pas au temps de l’Inquisition. Un peu plus, je me retrouvais sur le bûcher, comme notre chère Jeanne, transformée en viande fraîche à griller au barbecue.

En attendant, grâce toujours à notre Eglise « exemplaire », je n’ai jamais pu retrouver un travail décent, en rapport avec mes compétences professionnelles, trimant à temps partiel pendant des années de petits boulots en petits boulots. J’ai tout de même un grand regret, c’est de ne pas avoir postulé pour être bonne du curé. J’étais dans le bon créneau, donc toutes mes chances. C’est tout bête, mais je n’y ai pas pensé !!!

Belle injustice, tout de même. Il y a de quoi devenir athée, vous ne trouvez pas ?

En ce qui me concerne, c’était déjà fait depuis longtemps et j’avais même de bonnes raisons pour cela. Mais c’est une autre histoire, que je raconterai peut-être dans un prochain article, si la liberté d’expression n’est pas plus mise à mal qu’elle ne l’est aujourd’hui.

J’espère même ne pas avoir trop d’ennuis avec mes bonnes du Curé. On ne sait jamais !! Tant que mes critiques acerbes ne touchent que la religion catholique, je n’ai pas trop à m’inquiéter. Bref, il vaut mieux tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, si vous voyez ce que je veux dire.

Je vais donc insister lourdement en vous disant que je ne suis pas comme les vaches à regarder les trains passer, mais bel et bien, en train de regarder les vacanciers, munis de leurs caravanes, de leurs tentes, leur canne à pêche, leurs vélos et…leurs valises en partance vers des destinations inconnues, mais suffisamment dépaysantes pour les ressourcer une bonne partie de l’année.

Tous les ans, c’est le même scénario et quand ils reviennent tout bronzé, mais démoralisés de devoir reprendre le boulot, je dois m’estimer heureuse, la mine triste et les joues blêmes, l’air cadavérique, de ne pas avoir à saluer le chef, le jour de la rentrée ou de repartir dans le métro-boulot-dodo, comme on conduit le bétail à l’abattoir, la mine renfrognée et en général soumis et fatalistes.

Seulement, ce que les gens bien intentionnés ont oublié, c’est que lorsque nous en sommes à ne jamais prendre de vacances, c’est parce que les ressources pour même assurer le quotidien n’est pas brillant non plus et qu’il n’est pas permis de faire la moindre folie, pas davantage de mener une vie sociale normale. Alors le temps libre à perpétuité, voyez-vous, je m’en passerais bien.

J’en suis arrivée à tuer le temps pour le raccourcir, par souci d’économie en fait. Et le moyen que j’ai trouvé, c’est l’écriture. L’activité idéale qui ne nécessite aucun investissement pécuniaire, si ce n’est un clavier et un ordinateur glané dans les reclassements de matériel, et le tour est joué.

C’est ainsi qu’une chômeuse à durée indéterminée s’est recyclée en écrivain prolifique mais non rémunéré. Je me demande si je ne vais pas lancer un appel aux Editeurs sur Internet. Avec un peu de chance, je pourrai me faire éditer sans avoir à fournir mon pedigree et trouver le job de ma vie par le biais de l’expression écrite. On peut toujours rêver ! Cela aussi est gratuit !

Vous n’avez plus qu’à me souhaiter bonne chance, bon vent ! Que sais-je ? Et rien ne vous empêche non plus de me donner votre avis sur les « loosers », comme moi, qui gardent tout de même un moral d’acier, alors qu’ils ont frôlé la mise à mort sur le bûcher, la descente sur le macadam à agrandir le clan des S.D.F., failli  sombrer complètement dans le désespoir, se sont mis à consommer en overdose antidépresseurs et psychotropes, mais ont fini par se désintoxiquer de ces substances plus abrutissantes que thérapeutiques. Bref ! Qui ont su garder toute leur dignité et leur fierté dans cette Société assassine de compétences et de vraies valeurs.

Je signale pour information que je ne fais pas l’aumône parce que je n’ai pas de charge de famille, même pas un chien.

Merci de m’avoir lue et de votre sourire, car la situation a beau être grave, il n’en demeure pas moins que la dérision et l’humour sont les politesses du désespoir.

Bonnes vacances pour les Aoûtiens et Bon Courage pour ceux qui viennent de les enterrer. Toutes mes condoléances !

 

f7wvv48t

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Mes révoltes
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module