Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 22:19

Suite de l’Article :

 

Recherche âme sœur désespérément : 

"Dictature du Paraître"

 

publié dans ce blog

 

 

 

Un vieux dicton clame que "l'Amour n'a pas d'âge". Néanmoins, peu d'élus dans une nuée de demandeurs oubliés du Bonheur, en jeun et abstinence obligatoire, faute de candidats!

La frustration sentimentale et disons-le sexuelle (liberté oblige) supprime toute énergie vitale à celui ou celle qui en souffre à en juger la santé psychologique de nos concitoyens en moyenne, échouant davantage dans les affres de la déprime quotidienne que dans le bonheur à l'unisson des amoureux de Peynet!

Carburant de lieb054.gifnos espoirs et moteur de notre avancée chaotique sur les chemins de l'existence, aux contours des plus médiocres pour la majorité de la gente humaine, l'Amour reçu est la reconnaissance de sa propre identité, le miroir de son ego, le réconfort de son âme.

L'Amour donné à l'autre, le plus beau cadeau de "su corazon", mot dont les espagnols sont friands d'insérer dans la plupart de leur chanson. Sans maîtriser cette langue, force est de constater qu'ils l'utilisent en guise de ponctuation. De là à dire que ce mot est utilisé à tort et à travers, ne soyons pas méchants. Mais bon, ça peut aussi faire penser à "paroles, paroles, paroles...de Dalida!!

L'Amour avec un grand A. Parlons-en ! Où en est la qualité des sentiments amoureux d'aujourd'hui? Il y a de quoi être sceptiques si l'on se réfère à la valse des prétendants et des prétendantes dans le créneau horaire le plus stimulateur des testostérones masculines et de la libido féminine.

Les romantiques si chers à nos auteurs férus de folles aventures romanesques ont disparu avec notre Révolution de Mai 1968. Pour se replonger dans le rêve des amoureux transis, macérés dans l'approche platonique de leur dulcinée au temps de l'orgueil et des préjugés, il faut citer cette phrase légendaire : "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé" de Lamartine ? Les nostalgiques pourront alors retrouver les grandes fresques romantiques d'une époque devenue légendaire.

Mystère, réserve, pudeur, séduction, galanterie, bienséance, respect des usages, politesse. Tels étaient les ingrédients indispensables à la recette de l'Amour avec un grand A.

Aujourd'hui, au lieu d'une cour assidue et platonique, qui pouvait durer des années, deux siècles auparavant, il faut d'abord passer par les rapports de force. Être une femme? OK Mais à condition que l'homme n'abuse pas de la situation ! Carte sur table dès le départ et surtout pas de compte joint à la banque. Quant aux chaussettes de Monsieur à laver, pas question de considérer Madame en lavandière du Portugal. On vit à deux, mais chacun fait, fait, fait... ce qui lui plaît!

Notre Société travaille à fond sur le couple organisé, formaté. Et les grands sentiments dans l'histoire ? Poussiéreux dans les pages du livre d'une époque "ringarde", où l'homme détenait peut-être le pouvoir.., officiellement, mais dominé par la femme officieusement.

La séduction battait son plein, même si les élus étaient peu nombreux à récolter les meilleurs fruits de la conquête amoureuse et si elle fabriquait des vieilles filles acariâtres et frustrées !

Étant donné qu'il y a actuellement quatre femmes pour un homme dans le Monde, le bond dans le futur n'a pas diminué pour autant le nombre d'esseulées féminines, qui se languissent sans compagnon.

L'Amour était synonyme de grandeur d'âme et plaies de cœur inguérissables avec, parfois, des fins tragiques et nobles. Adieu romantisme et sanglots longs de la mélancolie d'antan ! Bonjour sexualité "détaboutisée", initiée dès le plus jeune âge dans les écoles pour prévenir les innocents des abus sexuels perpétrés par les pédophiles.

Ces dégénérés du sexe que l'on maintient toujours à visage caché dans les reportages médiatiques, alors que le but est de mettre au grand jour ces crimes impunis ou si peu, qui perdurent de par le monde, comme un vulgaire fait de société humaine.

Et puis, un jour....   Un début prometteur comme le début d'une histoire que l'on raconte le soir au chevet d'un enfant pour l'sidactioncitebeurcomsnegcourtmetragel1.jpgendormir. Néanmoins, ce n'est pas "Il était une fois...." puisque c'est toujours d'actualité comme une épidémie impossible à endiguer. Le SiDA est tombé sur les hommes comme le couperet de la guillotine sur la nuque du condamné à mort.

Dès lors, faire l'amour est devenu synonyme de mort. Malgré la tri-thérapie et l'utilisation des préservatifs, on continue à mourir du Sida dans les pays où l'on peut se soigner, car pour le reste du monde trop pauvre pour accéder aux médicaments, la question ne se pose pas. C'est l'hécatombe dans la plus parfaite indifférence de la part des Empereurs de la Planète !! 

Le sujet est pourtant gravissime, remettant en cause les comportements de chaque individu. Cela devrait en principe être le cas ! Mais il s'avère, comme pour d'autres questions essentielles à la survie, que l'homme refuse de changer les plis de ses habitudes qu'il estime irréversibles. II n'accepte pas la remise en question et surtout pense de toute la hauteur de son inconscience que "cela n'arrive qu'aux autres" ou "après moi la fin du monde".

La génération la plus réfractaire aux changements de vitesse et à l'infidélité aux traditions concerne bien sûr les anciens et ceux qui ont connu l'âge d'or de la libération sexuelle, avec tous les abus que l'on connaît. Le mâle de cette génération ignore le préservatif qu'il considère comme une entrave à son plaisir de macho, tandis que la nouvelle l'installe dans sa sexualité comme un accessoire ludique, un gant d'amour!

D'autre part, afin de remédier à l'ignorance et aux questions sans réponse sur les problèmes de la sexualité rencontrés par bon nombre des protagonistes du sport en chambre, et en tout  lieu propice à la concrétisation des appétits libidineux, Monsieur le Sexologue est apparu pour remettre dans le "droit chemin" les égarés de la zigounette, les têtes chercheuses du Nirvana ou de la grimpette au 7ème Ciel!

Le Maître du Phallus a pignon sur rue, mais reste cependant discret en demeurant dans un relatif anonymat. En effet, il n'est pas courant de voir une plaque Sexologue à tous les coins de rue. A priori, aucun Professeur renommé international dans la greffe d'organes reproducteurs à l'instar du Professeur Barnard, précurseur de la Greffe du cœur.

Mais il faut dire que, malgré les apparences de libération du sexe, le sujet reste tout de même feutré dans les coulisses d'un théâtre réservé aux initiés avec des sorties de secours aléatoires de basic instinct et de perversité !!

Turbo de la vie, le sexe revêtirait les couleurs de l'arc-en-ciel, car aussi indispensable que celles de l'artiste peintre pour réaliser son oeuvre. Le chirurgien esthétique a même trouvé un créneau en voie d'expansion, qui est celui d'augmenter le volume et la longueur de l'artillerie masculine. Il transforme ainsi la mèche de bougie en mèche de dynamite pour assouvir le fantasme de l'intéressé et apaiser de ce fait ses troubles psychologiques, provoqués par cette insatisfaction physique de l'avoir trop petite ou pas assez grosse !!!! Décidément, les pensionnaires de l'Hôpital de Jour envahissent nos routes et nos campagnes. 

c27.gifPar ailleurs, les hommes sont devenus réellement très touchants dans leur rôle de papa-poule. Et dire que certains paient très cher des séances d'initiation à séduire les femmes ! Le Don Juan des temps modernes, capable de faire craquer la plus féministe et faire s'écrouler l'association des Chiennes de Gardes, a juste à changer ses habitudes conjugales.

Le macho, dit obsolète, ringard et méprisé par la gente féminine, celui qui rentre du boulot et s'écroule dans son fauteuil pour siroter une bière ou se plonger dans les nouvelles du jour à la télé ; celui qui attend que bobonne lui prépare des petits plats mitonnés avec amour en se faisant servir, comme dans un resto quatre étoiles, par Môman, qui abandonne sa fourchette à table pour satisfaire les besoins de Monsieur en pain et en rab. Coucouche panier le zéro des mœurs conjugales d'autrefois !

Il est sans doute inutile de parfaire le tableau du parfait macho, chacune ayant un jour dans sa vie rencontré au moins une fois l'énergumène bon à montrer à la foire des espèces que l'on voudrait insérer dans les chiffres en voie de disparition.

II est vrai que le machisme des années 1930 semble tout à fait révolu dans nos pays de "plus en plus civilisés", mais rien n'est encore prouvé...?!! Les statistiques, c'est comme les mini-jupes, ça donne des idées, mais ça cache l'essentiel !!!

Aujourd'hui, cependant, n'est-il pas craquant de voir le papa changer les couches de son bébé ou le promener dans son landau ou sa poussette ! Bref ! Seconder la maman dans les tâches ménagères et l'éducation des rejetons, jusqu'à même la remplacer entièrement.

Si la femme a pris sa revanche, il est indéniable que les partenaires masculins ont nettement évolué. On a même l'impression que les individus des deux sexes ont développé presque simultanément leur côté antagoniste, femme pour l'homme et inversement. De là à voir un jour un homme enceinte.., faut pas cauchemarder!!

Le Prince Charmant du 3è Millénaire n'a plus qu'à ranger son pur sang au paddock, sortir la planche à repasser, faire tourner les machines à laver, dépoussiérer, savoir préparer un bon couscous de chez Garbit. Rien ne l'empêche de pousser la chansonnette à sa princesse, le soir sous sa fenêtre, à condition qu'elle n'habite pas au 13è étage de la résidence H.L.M. ! A cause de la hauteur pour dissiper les malentendus que pourrait provoquer cette dernière phrase.

L'humour doit être justifié dans certains cas, face à un degré de susceptibilité exacerbée de la part d'une certaine tranche de population.

Fini la crise de flèmingite aiguë après le turbin. Comme la nana, il doit retrousser les manches ! Quel bonheur dans un couple où règne l'harmonie et la parité ! Mais quel rêve aussi, car, bien évidemment, si l'on constate une évolution bénéfique de l'implication masculine dans le noyau familial, elle relève néanmoins d'une minorité d'individus capables de se remettre en question, de bousculer les idées reçues, d'affronter les jugements désapprobateurs sur le nouveau comportement de l'homme dans la cellule conjugale.

Ne serait-ce que le père qui choisit de rester à la maison pour s'occuper de ses bambins, alors que la mère opte pour un travail à l'extérieur afin de faire bouillir la marmite. Avant que cette situation ne soit acceptée pleinement comme un mode de vie, qui ne soulève pas de polémiques ou des jugements négatifs, le temps devra déposer de la rouille sur l'ancre des traditions pour voir ce phénomène se développer et accepté comme un fait de société, respectable et sans ambiguïté.

A Suivre...

 il75tu1c.gif

 

Le début de cet article sous le titre : La Dictature du Paraître

puis dernière partie : Wonder woman....vive le célibat !

 

 

 

 

 

 

  

  

     

  

  

  

  

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module