Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 17:05

Les Bishnoïs (ou Vishnoï) - de bish, « vingt » et noï, « neuf » en rajasthani, une forme dialectale du hindî -, sont les membres d'une communauté vishnouïte créée par le maître, le guru Jambeshwar Bhagavan, appelé communément Jambo Ji (1451-1536).

 

 

 

 

tree-hugging-bishnoi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Cette communauté est surtout présente dans l'État du Rajasthan, majoritairement dans les régions de Jodhpur et de Bîkâner, et dans une moindre mesure dans l'État voisin de l'Haryana en Inde.

Les Bishnoïs sont des hindous vaishnav qui suivent vingt-neuf principes, d'où leur nom, édictés par leur gourou et se caractérisent par leur végétarisme, leur respect strict de toute forme de vie (non-violence, ahimsâ), leur protection des animaux ainsi que des arbres, leur adoption d'une tenue vestimentaire particulière. 

On les définit souvent comme ayant une forte conscience écologique.

 

 

 

14-23_BISNOIS_163FR1.jpg

 


LISTE COMPLETE DES 29 REGLES DES BISHNOÏS :  link

 

 

Quelques-uns de ces principes :

 

  • "Ne jamais abattre un arbre verdoyant, attendre que le bois soit mort pour l'utiliser comme bois de construction.

 

  • "Mettre les morts simplement en terre qui se nourrira de la chair. Faire l'économie du bois pour la crémation ou le cercueil.

 

  • "La propreté et l'hygiène gardent de la maladie.

 

  • "Protéger la vie sauvage qui maintient la fertilité des sols et l'équilibre naturel des espèces. Ils sont tenus de réserver un dixième de leur récolte céréalière pour l'alimentation de la faune locale.

 

  • "Conserver l'eau à l'usage des hommes et des animaux et en construisant des réservoirs partout où cela est nécessaire.

 

  • "Pratiquer le végétarisme et se prémunir de toute addiction.

 

  • "Ne rien attendre du râja ou du gouvernement, ne compter que sur la communauté

 

  • "Les femmes, sources de la vie, s'habilleront de vêtements rouge ou orange brillant, et les hommes de blanc, symbole de dévotion.

 

  • "La violence n'est acceptable que pour la défense d'un arbre, d'un animal ou de convictions ; il est bon de mourir pour cela.

 

  • "Je n'ai jamais été disciple d'une école pour demander la connaissance. Mais j'ai su la piété en consacrant mon moi à Dieu."

 

  • " si tu exprimes ta force en molestant les animaux, la fin de ta vie sera douloureuse 

 

  • " Dans l'univers entier, le principe de Dieu est partout ; sachez que je ne fais pas de différence entre mâle et femelle."

 

  • " Moi la forme de Dieu suis présente en toute chose, laide ou superbe, visible ou invisible, et j'erre en ce monde au sein de la plus petite des particules à l'intégralité de l'univers. Je suis présente dans le cœur de chaque créature et même dans les choses impossibles."



  • " si un arbre peut être sauvé, même au prix de la tête de quelqu'un, cela en vaut la peine. "

 

 

 

Le sacrifice d'Amrita Devi et des autres Bishnois

 

Fichier:Cenotaph of Khejarli.jpg

Cénotaphe de Khejarli, en l'hommage aux Bishnoïs assassinés (Kherjali).

 

 

 

 

 

 

 

tumblr ll0bd5yw551qftwx4o1 500

La communauté bishnoï a connu de graves problèmes lorsque le monde extérieur a pu mettre à mal leurs principes.

Elle garde ainsi en mémoire un évènement qui se déroula au xviiie siècle, en 1730, lorsque le mahârâja Ajit Singh de Jodhpur envoya des coupeurs de bois (ses soldats) dans les villages aux alentours, pour couper les gros arbres, notamment les khejri, parmi les plus fameux arbres du désert : il avait besoin de bois pour alimenter ses fours à chaux dans le cadre d'un vaste chantier de rénovation de son palais.

Ses hommes se rendirent sur les terres bishnoïes pour abattre des arbres : les Bishnoïs sortirent de leur village, et leur demandèrent de ne pas couper les arbres, expliquant que c'était contraire à leurs préceptes religieux1.

Le maharadja confirma son ordre et les soldats se mirent à couper ; et une femme de la communauté, Amrita Dévi, ainsi que ses filles et d'autres femmes, s'interposèrent pour leur interdire cet abattage, entourant chacune un arbre de leurs bras1.

Puis hommes, vieillards, jeunes suivirent l'exemple des femmes. Tous prirent un arbre à bras le corps ; et les soldats coupèrent, mutilèrent, sans distinction, les arbres et les Bishnoïs1. En tout, 363 personnes furent ainsi massacrées pour avoir tenté de protéger les arbres1.

Il n'existe pas d'autre exemple dans l'histoire humaine, et dans le reste du monde, où des êtres humains offrirent leur vie pour sauver la vie d'arbres1.

Suite au massacre, le roi de Jodhpur, ayant appris l'étendue des victimes et afin d'honorer le courage des bishnoïs, ordonna que les zones habitées par les bishnoïs devenaient sacrées et qu'en ces lieux nul homme étranger à leur religion ne devait manquer de respect à leurs 29 commandements mais y obéir sans tergiverser en ne tuant ni animaux ni arbres (dans les villes saintes de l'hindouisme et du jaïnisme, et dans les forêts sacrées ou bois où vivent des communautés de sadhus(ascètes, ermites), il est interdit à quiconque de chasser, de blesser ou d'assassiner des créatures, animaux, arbres3).

Cet épisode de l'histoire indienne inspira peut-être au XXe siècle l'action du Mouvement Chipko 17, groupes de villageois opposés à l'exploitation commerciale des forêts. En réalité, non seulement chez les bishnoïs, mais chez les jaïns et d'autres hindous, déraciner les plantes, abattre des arbres, sont des fautes (contraire à l'ahimsa) qu'ils évitent ; de plus, de nombreux types d'arbres et de végétaux (banyantulsi) sont sacrés et vénérés par de très nombreux hindous ; Nietzsche, dans son cours le service divin des Grecs, rappelle que vénérer des arbres est une pratique commune à l'ensemble de l'humanité lors de la préhistoire et pendant l'antiquité, les arbres étant les « premiers temples (...) où logeaient l'esprit des divinités » 18.

p1020829Régulièrement, des bishnois sont toujours tués, ces derniers n'hésitant à s'interposer physiquement face aux chasseurs et autres braconniers pour sauver une vie animale.

 

 

 

 

 

 

 

 

22656.jpg

 

 

 


 

 


 

 

 

 

Ils ne coupent jamais un arbre et poursuivent en justice ceux qui font du mal aux animaux, même sauvages. Cette communauté qui vit principalement au Rajasthan donne au monde la formidable leçon d'une existence en complète harmonie avec la nature.
 
Le sacrifice des Bishnoïs repose sur les 29 principes écologiques édictés par Jangeshwar Bahvan ou Jambho Ji qui sanctifient l'environnement. Au milieu du XVème siècle, il s'alarma des massacres d'antilopes par les villageois affamés par la grande sécheresse. Il eut alors, dans le désert, une fulgurante illumination sur l'interdépendance de tous les êtres vivants et sur le fait que l'âme revêtait divers corps dans sa marche vers la libération. 

Depuis, le Bishnoïsme est devenue une forme religieuse de non-violence dont les adeptes vivent paisiblement dans des villages isolés loin des centres de peuplement, et sont environ sept millions en Inde.

Les principes bishnoïstes se matérialisent au quotidien par diverses décisions:

-Les membres sont végétariens,

-Ils n'incinèrent pas leurs morts, mais les enterrent, afin de ne pas couper d'arbres pour le feu de la crémation.

-Les feux sacrés sont allumés dans la journée pour éviter que les insectes ne périssent dans les flammes.

-Ces remarquables jardiniers ont également mis en place une sorte d'"écotaxe": ils sont en effet tenus de réserver un dixième de leur récolte céréalière pour l'alimentation de la faune locale ; les femmes bishnoï allant même jusqu'à donner le sein aux faons orphelins. Ces préceptes expliquent la présence d'un Eden vert et fertile dans cette région aride.

-Ils recueillent tous les animaux en détresse et ont des "SPA" où aucun chien n'est euthanasié pour faute de place.

-Ils représentent le pleuple le plus écologiste de la Planète et, à mon avis, un merveilleux exemple à suivre.

 

 


Geo-Italy-Bishnois.jpg

 


Tout est possible !

L'important est de s'en donner les moyens !

 

 

 


 

 

 

Pour plus d'informations:

http://www.bishnoi.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bishno%C3%AF

http://www.lepost.fr/article/2010/01/06/1872879_les-bishnois.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

Mussa 04/05/2013 22:51

Magnifique communeauté, magnifique peuple.
Je crois rêver, pincez-moi!
Ce soir, je vais dormir un peu apaisé. Voilà des années que je souffre de voir les hommes maltraiter les animaux.
L'image qui ne me quitte pas, jours et nuits, c'est le pire des sévices "gratuit" élaboré par un cuisinier chinois sur un chat. Je ne dirai pas plus, pour ne pas traumatiser tous ceux qui n'ont pas vu ce type de vidéo.
Nous devons tous, par le monde, faire pression sur les ambassades chinoises afin de faire cesser cette cruauté et cette barbarie envers les animaux dans ce grand pays autrefois civilisé.
Vive les Bishnoiis, et un grand merci à Julie Tomiris

Julie Tomiris 04/05/2013 23:14

Bonjour Mussa,
Le peuple le plus écolo de la Planète et pourtant si peu connu ! J'ai réagi comme vous lorsque j'ai fait connaissance avec ce que j'estimais "improbable" de la part des hommes en général. Un si bel exemple à suivre !!!
Si le reste du Monde avait moins d’œillères et portait sa curiosité sur ce qui vaut vraiment la peine, les solutions seraient déjà en pratique depuis longtemps et nous n'en serions pas dans ce cul de sac de l'Environnement avec cet acharnement de foncer contre un mur qui va sûrement faire très mal à l'arrivée ! Quant aux animaux; ils sont des martyrs dans une grande majorité de pays. Malheureusement, la Chine n'est pas la seule à considérer l'animal comme un unique produit de consommation, sans aucune considération de l'être vivant qu'il est d'abord. Les consciences évoluent, mais la démographie humaine aussi et c'est là que le bât blesse......La seule espèce qui ne régule pas sa population.....l'Homme !
Merci de votre passage et de vous être gentiment arrêter pour donner votre avis.
Je vous souhaite un bon week-end ! :)

Pascal (jos_ti) 21/01/2012 20:33


Belle compilation de documents en hommagze à un peuple exemplaire.


J'ai beaucoup de respect pour cette communauté et c'est une très bonne idée d'avoir pensé à parler de ce qui fait fonde leur culture : le respect !


Bises, Julie !

soleilvert29 22/01/2012 19:14



Merci Pascal !! Je crains que cet exemple n'intéresse pas grand monde !!! Notre société de consommation à réussi son oeuvre de construire des robots armés d'un caddie, à la course de l'argent
pour avoir une place qu'is croient sécurisante, mais qui les rend seulement esclaves et frustrés de l'Essentiel, qui est peut-être le bonheur de vivre ! Il est évident que le confort et la
facilité ne mènent pas obligatoirement à ce bonheur tant convoité !! Bises



Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module