Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 00:23
 

 

Orchestre du Royal Opera House - Spartacus - Covent Garden 

 

 

  

L’Appel du Large

 

Pour être née auprès de la mer

Très vite j’ai senti son effet mère

De vagues majestueuses dans les colères du vent

Au ressac mélodieux sur le sable, caressant.

De sa ligne sur l’horizon prometteur d’autrement.

 

Le soleil complice de ses sautes d’humeur

L’apaisant un moment, à son couchant tout en douceur,

Peut la voir en furie parfois à son levant,

Mais l’inonde toujours de ses rayons flamboyants

Posant sur elle un drap couleur amour, tendresse, émerveillement.

 

Mystérieuse, envoûtante, elle capte les esprits rebelles.

La regarder de la côte, fait naître en soi de vouloir mourir pour elle,

Si elle exauce votre quête de toujours vivre auprès d’elle,

De hisser les voiles du navire tout en plantant dans ses lames

Son étrave conquérante d’évasion et de liberté.

 

S’offrir corps et âme à sa volonté suprême

Comme tous ces marins ensorcelés par son chant des sirènes.

Malmenés, horrifiés, dominés et domptés par cette Reine

Cruelle parfois, mais si belle dans ses rondeurs cadencées, ses crêtes écumeuses

Ses reflets irisés les nuits de pleine lune.

 

L’horizon parsemé d’étoiles dans le firmament,

Etoiles qui scintillent de tous leurs feux,

Rivalisent avec ceux des phares vigilants

Que les marins scrutent, repèrent, comme l’amant surveille sa maîtresse,

Dans leur navigation de cabotage ou de haute mer, attentifs, incrédules,

 

Eviter à tout prix les pièges qu’à fleur d’eau elle dissimule,

Ecueils, récifs, tous les dangers fatals aux bateaux imprudents

Qu’elle entraînera dans ses abysses se repaître à jamais, gagnante

Victorieuse et sans épitaphe sur les tombeaux.

 

Humilité et Respect doivent être embarqués dans le sac des marins,

Ou s’imposer dans le sillage du bateau à flotter sur ses vagues

Pour un voyage au long cours aux escales incertaines

Car la mer, c’est la conscience chaque jour d’être en vie

Sachant que dans sa fantaisie et sa puissance, elle est sans pitié.

Un moment ou un autre, elle peut décider de vous l’enlever.

 

C’est pourquoi, l’instant présent devient un bonheur réel

Un moment inoubliable, parce que toujours exceptionnel.

La mer est une vraie leçon de vie, la meilleure qui soit peut-être,

Pour connaître l’Essentiel, les vraies valeurs de l’Etre.

 

Savoir nos limites autant qu’éprouver notre endurance,

Ainsi que notre aptitude à accepter la différence

Dans ce monde mouvant ou la moindre des choses

N’est plus qu’aléatoire, mais riche d’enseignement

Et atteindre un nouveau port est toujours l’Espoir.

 

Dans les rencontres humaines sans étiquettes marquées

D’appartenir à une société ou à une autre

Révélant chaque fois l’intérêt de l’homme pour l’homme

Dans les situations précaires lorsque sa vie est menacée,

En danger, ou dépendant de l’adversité.

 

Seuls, les marins naviguant sur de frêles esquifs,

Ont pu voir la nuit de leurs yeux enchantés et vifs,

Dans la lueur du clair de lune, où trône un pierrot frileux,

Des milliers d’étoiles brassés dans le remous silencieux,

Du safran du voilier fendant l’obscurité éclairée

 

C’est le krill rencontré au hasard de la nuit

Nourriture des baleines et témoins d’une vie

Sans cesse renouvelée, espérance de l’Eternité,

Devenue féérie dans le sillage argenté d’un vrai conte de fées.

 

Naviguer de concert avec les torpilles marines,

Nos amis les dauphins, fidèles compagnons

De l’étrave moustachue de nos navires de rêves

Empruntés un moment pour rivaliser avec vents et courants,

Qu’ils soient contraires ou conciliants.

 

Toutes voiles dehors, arisées, ferlées ou bien affalées,

Qu’elles soient grand-voile, foc, génois ou spi, et même tourmentin,

Les bras des marins portent le courage dans leurs mains.

Par tous les temps, à tout moment, c’est sur le pont qu’ils sont

Quand la mer les réclame pour les manœuvres urgentes.

 

Leurs chants s’agrippent au vent sifflant à travers les haubans

Ils pleurent leurs larmes salées, abandonnées aux embruns,

Quelles que soient leurs souffrances, toujours reviendront à elle

Source d’espoir immense de liberté et de ressources nouvelles.

L’appel du large donne des ailes, c’est pourquoi l’homme a fait les voiliers.

 

La mer est mon berceau et celui de mes rêves

Elle fut un moment ma compagne de vie sur l’eau

Mon égérie dans mes moments de blues et de désespoir

Seulement la regarder, déverser dans ses vagues le lot de mes souffrances,

L’écouter me parler, me réconforter de ses caresses sur le sable.

 

Auprès d’elle me ressourcer enfin, respirer,

Elle me rassure de son éternel ressac.

Elle est ma mère nature enivrante

En elle seule, je peux être confiante

Me sentir en accord avec moi-même pour continuer à avancer

Tranquillement sur le chemin chaotique de ma destinée.

 

 

Bouteille-a-la-mer.gif 

 

 

f7wvv48t.gif 

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Histoires d'O(céan)
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module