Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 20:17


d3t1prqi.gif

coeurs2029.gif Diaporama è 09uneformationoffertepourleshommes.pps 

 

       

citation.jpg

Depuis que la journée de la Femme existe, c'est la première année qu'un Homme attentionné me la souhaite ! Un véritable scoop !

 Cela n'a pas été jusqu'à m'offrir des fleurs, mais rien que le geste fut à lui seul une gerbe de roses déposée à mes pieds.

 C'est ce qui s'appelle se contenter de peu, mais c'est aussi une preuve de grande sagesse, pour éviter de basculer dans la sinistrose des relations devenues des plus scabreuses entre les hommes et les femmes. Ne jamais décourager les bonnes volontés, devenues si rares en ces temps troublés de la relation amoureuse !

Je ne sais pas lequel des deux, de l'Homme ou de la Femme, je dois plaindre le plus, eu égard à une conjoncture des relations humaines déjà des plus scabreuses elle-aussi. Mais le constat n'est pas difficile à faire et plutôt déprimant quand on croit encore au Père Noël, enfin, je veux dire au Conte de Fées et au Prince charmant.

 Beaucoup de malentendus, de recherche d'identité, de mises à l'épreuve de l'un et de l'autre, et beaucoup de tentations, de libertés sexuelles, qui font que la "vie à deux des jours pépères" appartenant à un autre siècle est désormais bien remise en question, voir abolie pour une bonne partie des couples d'aujourd'hui.

Beaucoup tentent le diable en cohabitant quelque temps ensemble, histoire de jouer au papa et à la maman. Et disons-le, tout nouveau, tout beau ! Cupidon avait lancé sa flèche, parfois empoisonnée, mais traversé tout de même les coeurs des deux tourtereaux au point de vouloir convoler.

Les nids où sont nés les rejetons des Roméo et Juliette désunis ont pris le nom de familles "mono-parentales" et la guerre des papas revendiquant leurs droits de paternité à la garde de leur progéniture en font aujourd'hui des victimes légitimes.

homme.gifC'est alors que sont également nées les Journées..... je dirai commémoratives de la Femme et de l'Homme, sonnant le glas du romantisme, des fiançailles et des serments éternels prononcés devant Monsieur le Curé lors du plus beau jour de leur vie.

Une belle comédie en fait et que de mots menteurs, puisque plus personne n'est prêt à s'unir "pour le pire et le meilleur jusqu'à ce que la mort nous sépare".

La journée de la Femme a été fêtée le 8 mars dernier.

Demain, c'est la journée de l'Homme ! Et comme toute fête, cela se souhaite la veille !

Contrairement à la femme, Messieurs, ce n'est pas tous les jours votre fête. Effectivement ! Bien ambiguë cette affirmation me direz-vous et vous aurez raison. La suite devrait vous éclairer sur l'interprétation la mieux appropriée.

Ne pas vous consacrer une journée valorisant votre dictature masculine, eut été une sérieuse offense faite au sexe que vous représentez, dit "fort" depuis des lustres, mais..... sans les abat-jour. Et ce, sans vouloir être rabat-joie, croyez-moi !

Le courant ambiant voudrait nous conforter dans une orientation vers l'équité, la parité, enfin contre toute forme de discrimination à l'encontre de la femme, dit sexe faible (enfin ça..... c'était dans un autre monde !), pour les convaincre que la question est prise à bras le corps, par les milieux autorisés à oeuvrer dans cette belle publicité mensongère.

Il y a bien des exceptions, mais le pourcentage est encore trop faible dans ce milieu machiste, dont les membres n'ont pas l'intention de lâcher si facilement le nonos, tenu entre les dents, représentant leur position de dominants face à la Femelle revendicative. 

C'est un combat de tous les jours pour les femmes que de revendiquer leurs droits à l'égalité. Cependant, certaines d'entre elles semblent hypnotisées par des gourous sectaires, au point de perdre leur statut d'être humain tout simplement, en dissimulant tout leur corps au regard de la société, dans laquelle elles vivent et où elles sont amenées à partager les valeurs démocratiques avec également ses avantages.

La tolérance et la liberté en font partie, mais il est inadmissible que dans une démocratie comme la nôtre, des hommes obligent leurs femmes à porter la burka, transformant ces dernières en ombres noires, déambulant dans les rues de nos villes, et revendiquant cette tenue moyenageuse comme un art de vivre en toute liberté. Et encore, même au moyen-âge, le visage n'était pas couvert !

La première fois que j'ai croisé une de ces Belphégor enrobée de tissu noir des pieds à la tête, avec juste une fente pour les yeux, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un déguisement de théâtre. Le vent s'engouffrant dans sa voilure l'a transformait en fantôme du musée des horreurs à la Foire du Trône.

En outre, quelle image donnée à l'enfant qu'elle avait dans une poussette devant elle ! Quelle modèle de communication et d'échange !!! En tant qu'adulte, l'image qu'elle me donnait me faisait même peur, comme tout droit sortie d'un film d'épouvante.

Que son enfant soit habitué à cet habit symbole de refus du monde extérieur, admettons, mais il faut imaginer la tête des enfants qui la découvrent pour la première fois aux portes des écoles ! De quoi franchement faire une crise d'anxiété !

Il y a quelques jours encore, en attendant le tramway sur le quai, j'ai rencontré une forme noire dont on ne voyait même pas les yeux puisqu'un voile recouvrait  la fente lui permettant de voir. Aucun bout de peau n'était apparent. Même les mains portaient des gants...noirs ! Aucun moyen de savoir s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Une image de provocation pure !

Les regards alentours se fixaient sur cette ombre comme on pourrait regarder un Ovni. Complètement hallucinés par cette apparition d'un autre monde !

L'humour n'a vraiment pas sa place dans ce phénomène soulevant des questions importantes sur la Liberté et le droit à Etre. Dans ce cas, il me semble que la femme est tellement manipulée qu'elle n'a même pas conscience du symbole qu'elle véhicule en sortant dans ces tenues d'outre-tombe, d'obscurantisme, de domination, d'humiliation que lui impose cet Homme qui ne vit pas pour la paix et le partage, mais le refus d'appartenir au monde de demain dans la fraternité multi-ethnique.

Un pur acte de communautarisme qui n'a même rien à voir avec la religion musulmane et dont il ne faut pas faire l'amalgame bien sûr. Ce serait entrer dans le jeu de ces individus plutôt réfractaires aux us et coutûmes de  la société démocratique qui les a accueillis. Leur souhait de semer la pagaille, de monter les uns contre les autres étant probablement leur seul objectif, le seul moyen aussi qu'ils aient trouvé afin de prouver qu'ils existent.

Je suis personnellement très choquée qu'au troisième millénaire, une femme se proclamant française puisse adopter une telle soumission archaïque à son cher et tendre en portant des vêtements effaçant toute trace d'identité aux yeux du monde extérieur. Une atteinte à son intégrité, son statut de femme, d'individu à part entière tout simplement.

La lutte pour la parité est donc toujours d'actualités, plus que jamais. Mais pas assez volontaire et surtout pas assez efficace dans l'application de moyens visant à remédier à tous les excès inacceptables dans une société républicaine.

Le violon habituel jouant ses petites notes rassurantes le temps d'un concerto à l'Assemblée Nationale, pour justifier des salaires, des uns et des autres dans le monde politique, qui ne sont pas des moindres, comme vous le savez, voir même outranciers pour le pleupleu de la France d'en bas.

Un euphémisme pour signifier bien sûr, les recalés du système, les préposés aux emplois précaires, les petites gens, entre parenthèses ceux qui n'ont pas inventer le fil à couper le beurre, puis....... les nouveaux pauvres !

Ces derniers sont sortis de la hotte de je ne sais  quel Père Noël, mais leurs mains quêtent le son de la monnaie trébuchante, alors qu'ils sont sur le pied de guerre chaque matin pour se rendre sur les lieux (du crime), dont le prix à payer est la précarité et les fins de mois difficiles. A en tomber dans le désespoir et l'alcool pour supporter la misère ! Quand ce n'est pas la drogue et la prostitution !

Une vie d'Homme, en fait ! Assez remarquable dans nos Sociétés, nos civilisations soi-disant évoluées où les individus sont avalés par un quotidien morbide pour la plupart les menant au boulot, métro, dodo, comme le bétail mené à l'abattoir, chaque matin.

Et  ce, jusqu'à l'heure sonnée de la retraite, prenant une sérieuse rallonge à mesure que les années passent et que les moyens de les financer se réduisent à une peau de chagrin, puisque le travail n'est plus un droit, mais un parcours du combattant. A jouer des coudes pour espérer en trouver un, et le garder suffisamment longtemps pour cumuler les trimestres nécessaires à la fameuse retraite, assimilée au repos du guerrier bien mérité. 

 C'est sans compter le stress et cette dépression galopante qui gangrènent l'individu enfermé dans un système, comme un prisonnier purgeant sa peine à perpétuité. Les pieds dans les starting-blocks, prêts à en découdre, les coureurs de fonds s'épuisent sur la ligne d'arrivée et la plupart s'effondrent sur le parcours sans même atteindre l'arrivée.

Et l'Homme dans tout ça ? Il a de bonnes raisons de perdre ses repères et de s'enfoncer dans un cynisme comportemental, puisque la route qui le relie à son destin est minée et que chaque pas posé sur son avenir peut lui faire péter les plombs sans préavis, avec les conséquences faisant la une des médias quelquefois.

Fini le temps des jours heureux, de l'insouciance ! L'information et l'accès à la connaissance devraient enrichir l'Homme dans son évolution et lui permettre un certain bien-être. Mais c'est tout le contraire car, en fait, il fait le constat de toutes ses erreurs et son oeuvre d'autodestruction prend toute sa mesure à travers le monde.

Une petite minorité d'êtres humains  peuvent se targuer de connaître la jouissance de la vie, et bien sûr nés du bon côté de la barrière. C'est aussi cette petite minorité qui a fait le plus de dégâts en jouant les enfants gâtés depuis quelques décennies seulement.

Alors, la Journée de l'Homme devrait être celle qui le remet en question chaque jour pour le protéger de lui-même ; lui réapprendre la raison et la sagesse, afin qu'il se débarrasse du carcan de son égoïsme le maintenant dans son égocentrisme et l'indifférence qu'il témoigne à tout ce qui l'entoure.

Il se limite trop souvent à son petit univers restreint des éléments familiaux justifiant de sa postérité, sa petite goutte d'éternité à travers sa descendance.

C'est sans doute ce qu'a toujours voulu la Nature pour toutes les espèces de la Planète dans la survie. Mais quand l'Homme prône l'Amour à toutes les sauces et souvent n'importe comment, sans même dépasser les limites de ses grandes promesses universelles, il a de quoi se retirer dans sa coquille, se réfugier dans sa solitude protectrice d'agressions externes, puis se fabriquer un monde où tout est possible, à travers le rêve et l'imagination.

Redécouvrir l'innocence de l'enfant qui est resté en lui et ne plus se laisser entraîner dans les croyances semeuses de désillusions.

Il me semble que le monde d'Internet lui a ouvert cette possibilité d'évasion vers l'imaginaire, le virtuel. Les jouets contenus dans cette hotte à faire de l'ombre au Père Noël n'ont pas de limites, et il est probable que le bilan à venir ne soit pas des plus positifs non plus.

Mais une fois de plus, Dieu seul le sait...... et il n'est pas bavard !

En ce jour qui se voudrait être béni puisque c'est la Journée de l'Homme, je ne peux que terminer sur une note positive en souhaitant tout de même à tous les hommes de la terre,

 

           une        BONNE FETE heart209.gif

 

gifanimeblog4.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module