Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 13:40
 

 

 

  Etoile scintillante

 

 Etoile scintillante

 

 

 

  Etoile scintillantenoel 56

ynoel15.gifTous  les ans, sur les coups de minuit du 1er janvier, les hommes du Monde se ynoel03congratulent, se souhaitent une bonne année, une bonne santé, plein de bonheur, la paix et tous leurs vœux, en veux-tu, en voilà, j’en ai plein les poches et c’est gratuit ! Un autre avantage, non négligeable, c’est que les promesses, ne sont pas faites pour être tenues ! Je dis toujours que je ne fais jamais de promesses, parce que j’ai la fâcheuse manie de les tenir !!! Mais c’est le seul jour où l’on peut se permettre d’en avoir plein la bouche sans craindre les retombées du jugement sévère d’être pris pour un Gnafron, comme nos chers politiques, par exemple ! Vous savez, le méchant des Guignols !!!!

 

Tout le monde s’embrasse, explose de joie d’enterrer la précédente année et accueille la nouvelle dans la liesse, la bonne humeur… et l’alcool. Il faut bien arroser l’événement exceptionnel !!

 

Un rituel qui ne varie pas d’un pouce d’année en année, depuis des lustres, sans prendrea-la-tienne.gif une ride, avec le même enthousiasme à chaque fois d’une grande majorité d’humains, perdant la mémoire, le temps d’une nuit, et les mauvaises résolutions. Un vrai break de l’overdose morose du quotidien, jonché des désillusions et des promesses de caniveaux durant 365 jours. Un flash de l’illusion du Bonheur, ressemblant davantage à une lobotomie artificielle du cerveau avec anesthésie locale temporaire, procurée par les bulles de champagne, mousseux et autres vins pétillants de plus ou moins bonne qualité.

 

Après les effusions torrides, les feux d’artifice censés amuser la galerie en illuminant le ciel étoilé se terminent toujours par un bouquet final, comme au14 juillet, qui ramène sur terre violemment avec la gueule de bois, et les heures de sommeil à récupérer après le Réveillon. Cette nuit de la Saint-Sylvestre, qui vous ratisse le compte en banque si vous optez pour la sortie sympa ce soir là, au resto ou dans ces soirées spécialement organisées pour ce grand Jour, mis sur compte à rebours de 10 à 0, avant la grande scène de liesse universelle.

 

Enfin, c’est le côté festif, auquel peuvent accéder bien sûr, tous ceux qui n’ont pas été mis au rebus de la société et qui préfèrent suivre le mouvement des candidats à la rigolade franchouillarde de l’illusion de groupe. A ces dîners, au cours desquels la plupart s’ennuient à cent sous de l’heure, avec des voisins de table, dont ils se seraient bien passés, notamment, car moins… en absence d’affinités…, et au cours desquels vous avez du mal à avaler une bouchée chaude car vous attendez des heures avant de voir le plat suivant arriver. Et oui, c’est la Fête et la musique est là pour vous emplir les oreilles, afin de maintenir l’illusion du bonheur à gogo. Après quelques heures de ce traitement de choc, entre musique, alcool et….quelques coups de fourchettes de nourriture froide, vite avalée, entre deux danses du bal à Jojo, arrive alors l’incontournable.

 

Cette chose très appréciée par un public bien chauffé et mis en condition psychologique pour faire n’importe quoi. Je veux parler de la fameuse chenille ! Cette musique censée mettre tout le monde à la queue leu-leu et faire le tour de la salle, en se tenant par les épaules, et en obéissant au doigt et à l’œil aux injonctions à connotations débiles du chanteur de l’orchestre, vous invitant à toutes les pitreries sans grande imagination. En chantant de préférence pour montrer que vous trouvez cela génial. Ah ! Qu’est-ce qu’on s’amuse à la queue leu-leu !!

 

D’autre part, les embrassades des « moi je t’aime, moi non plus », ont été suivies d’une petite coupe de champagne, ou de bulles sucrées bon marché. Hic !! Il faut s'étourdir, se griser pour tout oublier !

 

Ceux qui tirent vraiment leur épingle du jeu dans ces circonstances de Peace and Love à l’unisson, ce sont les amoureux et les nouveaux amants en quête de marquer l’événement dans les souvenirs de leur histoire sentimentale, comme un poinçon sur un bijou en or. On n’a pas tous les jours 20 ans….et ce n’est pas toujours le 1er de l’an !

 

Mais maintenant, il faut penser à tous ceux qui n’étaient pas dans la salle à accueillir la nouvelle année et il y a désormais un petit boîtier vraiment bien commode pour se dédouaner de la corvée de se déplacer embrasser la mère, la tante ou la cousine pour leur souhaiter la Bonne Année. Je veux bien sûr parler du portable et le fameux sms. Dans le genre médiocre et mal accueilli en ce qui me concerne, c’est celui qui est adressé en destinataires groupés. Le même texte pour tout le monde et aussi bref que possible pour éviter toute confusion avec Pierre, Paul ou Jacques. Vous pouvez changer de prénoms si ceux-là vous semblent trop peu usités dans nos sociétés modernes à ethnies variables. Ceci dit sans aucune intention à caractère raciste contre les prénoms ringards précités bien entendu !

 

C’est la petite pensée qui compte, me direz-vous ! Je veux bien. Mais quand on sait l’effort fourni pour obliger le destinataire à répondre par convenance seulement, franchement on s’en passerait bien. On sait ce que vaut le virtuel dans toutes ses dimensions. Un avantage toutefois, dans ce domaine là, il y a à boire et à manger…au sens figuré ! Et ça ne fait pas grossir !!

 

mail_002.gifUn peu plus sophistiqué, mais tout aussi impersonnel et d’une valeur humaine exemptée de sincérité, c’est le mail formaté par les .com majoritairement implantés sur Internet pour cette occasion. Pratique, rapide et facile à envoyer. Il y a juste à le choisir parmi tous les modèles proposés. L’avantage, c’est que le destinataire peut même le recevoir en double, voir en triple, pour sa collection personnelle.

 

A l’envoi de ces petites merveilles virtuelles, vous pouvez ajouter un petit commentaire gentil et plein d’attention. Mais pourquoi, après tout, s’en donner la peine puisque l’important ce sont les animations virtuelles ?

 

Les cartes de Bonne Année qui faisaient accélérer la cadence des facteurs par le surnombre ne sont plus qu’à ranger dans les annales des traditions en voie de disparition. Se servir d’un stylo et de sa plus belle écriture dans le sillage également ! D’autres temps, d’autres mœurs !

 

En outre, deux mois auparavant, on vous assomme déjà de publicités tous azimuts sur le sujet, l’événement incontournable pour faire marcher l’Economie, en incitant les consommateurs bien formatés à jouer le jeu à fonds de la dépense excessive, menant certains au surendettement « pour faire comme tout le monde » et par tentation tout simplement. A force de baver devant une pâtisserie alléchante, on finit par craquer, non ??

 

Les cadeaux sont les rois à cette période, mais une nouvelle manne financière personnelle sévit déjà depuis quelques années à forte propension évolutive. Elle remplace avantageusement les Etrennes d’antan, qui correspondaient à quelques pièces mis dans la main de ceux, qui allaient faire la bise, justement à la grand-mère, la tante, ou la cousine. C’est la remise sur le marché de la consommation de toutes les petites attentions de ceux, qui se sont creusé la cervelle pour faire plaisir aux Etres qui leur sont chers. Il s’agit de la revente, de plus en plus prisée, sur des sites d’Internet des cadeaux reçus.

 

Il y a aussi ceux qui font du transit de leurs cadeaux, en les offrant à un ami et en lui faisant croire que cette délicate attention lui était destinée personnellement. Bien sûr que j’ai des preuves de ce que j’avance ! C’est d’ailleurs un ami qui m’en a fait la démonstration pour en avoir été la « victime », cette année même.

 

Il n’a pas eu à se vêtir du costume de Sherlock Holmes pour en avoir l’indice. Juste la marque du prénom restée gravée sur la boîte de chocolat que lui a offert le copain. Il suffisait de retirer le post-it qui le désignait, mais manque de chance, à contre-jour, la supercherie sautait aux yeux comme un bouton au milieu de la figure. Si encore, il s’était abstenu de surenchérir en disant qu’il savait que celui, qui le recevait gentiment à dîner aimait les chocolats, et c’est pour cette raison qu’il lui avait « acheté » ce petit cadeau !!! Après cela, il y a de quoi se méfier d’un tel ami ! Non ? Mais c’est une autre histoire !!

 

Enfin ! Tout cela pour changer de millésime du temps qui passe ! Et le reste de l’année, il n’y a plus qu’à se gaver de tous nos Vœux jetés à la volée, comme les rêves qui hantent nos esprits pour nous maintenir la tête hors de la médiocrité et de la monotonie du quotidien.

 

Cette petite réaction épidermique devant ce faste artificiel qui n’est pour moi que l’expression d’une gigantesque farce économique, ne changera rien de cette coutume populaire incontournable, dont cette société de consommation a bien su employer pour une gourmande ponction financière, à l’instar du vampire se régalant du sang de ses victimes.

 

Alors, puisque cela ne me coûte rien et que je n’en tire aucun profit, je souhaiterai tout de même à tous ceux qui auront la gentillesse de lire cette diatribe, une BONNE ANNEE 2011, en y ajoutant toutes mes pensées positives, afin qu’ils puissent la traverser sans trop d’encombres, avec courage, en appréciant surtout tous les petits bonheurs du quotidien, auxquels on ne fait jamais assez attention, et qui sont pourtant les plus beaux trésors de notre existence. Des petits cadeaux que nous n’avons pas besoin d’acheter dans les magasins et qui sont faits pour réjouir les cœurs de chacun d’entre nous, si nous nous en donnons la peine.

 

Mettre dans son quotidien un peu plus de chaleur humaine et prouver que le Respect et l’attention de l’autre n’est pas une marque de fabrique à exposer seulement le jour du 1er de l’An.

 

Durant ces fameuses fêtes de fin d’année, mes pensées n’ont pas quitté tous ces oubliés de la Fiesta. Ceux qui souffrent au quotidien à qui, même un jour de Noël, n’apportera pas un miracle. Ceux qui sont morts de froid les jours précédents la liesse universelle ! Toutes les victimes d’un système économique broyant les individus les plus fragiles.

 

Il faut bien être atteint d’amnésie, et d’une forme d’inconscience, pour pouvoir se laisser emporter dans le flot bouillonnant de ce programme de défoulement « cérébral » ! Mais je ne suis pas en train de juger mes semblables. Il ne s’agit que d’une constatation générée d’une expérience personnelle, à laquelle je n’ai malheureusement jamais pu échapper autrement que par un repli stratégique d’ermite en sa demeure, à cette période spécifique outrageante de la misère et de la pauvreté dans le monde.

 

Une échappée belle de plus en plus difficile à réaliser dans ce monde formaté, d’une société mise sur le rail de la consommation et de la pensée unique.

 

 

 

  gif_anime_clipart_anniversaire_011.gif

 

 

 

 

 

  18705 d3799

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module