Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:22

Le Berger des Baleines " Sea Shepherd"



images           Paul Watson          Paul-Watson-bebe-phoque.jpg
     
Conférence du 31 mars 2012 à Paris

Steve-Irwin.jpg

 








379840_10150466864968259_122102628258_8417768_643728639_n.jpg













 




PARIS - Contesté pour ses méthodes, le capitaine Paul Watson dit n'avoir de compte à rendre qu'aux baleines ou aux phoques. Depuis 35 ans, ses équipes harcèlent les pêcheurs clandestins autour du globe. 

 


Paul-Watson.jpgAFP/Francois Guillot




Le capitaine et militant écologiste Paul Watson le 25 mars 2010 de passage à Paris.


"La seule Marine qui défend les océans, c'est la nôtre", lâche ce Canadien de 59 ans, fondateur de l'organisation Sea Shepherd ("berger de la mer"), de passage à Paris après trois longs mois en Antarctique.

"Les lois (qui protègent certaines espèces) existent, mais les Etats ne veulent pas les faire respecter. Ils ont peur des pêcheurs! Notre but est de protéger les océans, car s'ils meurent, nous mourrons tous", avertit le capitaine, à l'épaisse chevelure blanche.

"Les seuls qui ont tout compris étaient les Polynésiens: quand ils découvraient qu'il y avait moins de poissons dans une zone, ils la mettaient en jachère 20, 30 ans, et si quelqu'un y pêchait... ils le tuaient".



Si ça ne tenait qu'à lui, il faudrait mettre toute la Méditerranée en jachère totale pendant 40 ans.

Ton provocateur, discours percutant et alarmiste, et du charisme, Paul Watson, qui a débuté comme garde-côtes au Canada, multiplie conférences et interviews, quand il est n'est pas en mer.

Il ne manque aucune campagne depuis qu'il a créé Sea Shepherd en 1977, après avoir quitté Greenpeace dont il est l'un des co-fondateurs et qu'il critique pour ses méthodes, trop douces à ses yeux.

Il a à son actif plus de 160 opérations musclées, médiatisées, pour sauver phoques, dauphins, requins, et baleines.

 

AFP/Archives/William West


Le 'Steve Irwin' dans le port de Melbourne le 5 décembre 2007.

L'objectif ? empêcher les pêcheurs d'agir et alerter le grand public.

La méthode ? jeter du beurre rance à l'odeur pestilentielle sur les ponts pour gêner l'équipage et contaminer la cargaison, bloquer les hélices à l'aide de cordes ... et surtout amener les bateaux à fuir.

L'organisation n'a pas hésité non plus à éperonner en 1979 le baleinier Sierra, qui a coulé dans le port de Lisbonne.

Des méthodes de "terroriste", selon les autorités japonaises. "Une manière de travailler qui peut être dangereuse", pour François Chartier, chargé de la campagne Océans à Greenpeace. Sea Shepherd assure tout faire pour "ne mettre personne en danger".


Fin décembre 2009, c'est le trimaran dernier cri de l'ONG qui a fini au fond de l'océan, percuté par un des baleiniers japonais qui, en Antarctique, contournent le moratoire sur la chasse aux cétacés au nom de la "recherche scientifique".

Il reste trois bateaux à l'organisation, et l'un d'eux doit sillonner pour la première fois la Méditerranée, de mai à juillet, pour traquer les bateaux qui pêchent, au delà de leurs quotas, du thon rouge.

Sous la pression des Japonais, la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d'extinction (CITES), réunie à Doha, vient de refuser de le placer sous sa protection.

Le Steve Irwin --un bateau de 62 mètres-- mouillera dans le port de Cannes, durant le festival pour attirer l'attention des médias, avant de partir en opération. De grands noms de Hollywood comme Sean Penn ou Martin Sheen soutiennent Paul Watson.


Lors de la saison de la pêche, du 15 mai au 15 juin, une centaine de thoniers seront en mer, dont une trentaine de bateaux français. La moitié d'entre eux battent pavillon libyen pour augmenter leurs quotas de pêches, selon Greenpeace.


A Paris, Paul Watson assure connaître, grâce à des "informateurs", les bateaux à traquer, et refuse de dévoiler les méthodes qu'il utilisera.


Il dit s'attendre à une campagne "violente". Des journalistes seront à bord, et son équipe filmera toute confrontation. "Nous sommes ici, explique-t-il, pour provoquer ceux qui pêchent illégalement le thon, afin d'alerter ceux qui en mangent".

 

Le site de Sea Shepherd





Mon humble avis
:


Le combat de Paul Watson est aussi le mien. Mes révoltes contre l'inconscience et l'inertie devant le non-respect de la Vie dans l'intégralité de la biodiversité.

Les deux symboles majeurs sont le massacre des animaux à fourrure, et celui des baleines. Tant que nous favoriserons ou ne nous opposerons pas à ces tueries, nous acceptons d'appartenir aux irresponsables de notre Planète.

Ce qui me révolte dans cette Société, c'est :
> qu'un leader politique est capable de soulever des foules,
> qu'un fan de Johnny Hallyday est capable de suivre sa carrière tout au long de sa vie, en faisant même des milliers de kilomètres ou de veiller des nuits entières pour apercevoir son idole ; 
>qu'un disciple de Mohammed est prêt à se transformer en kamikaze pour le servir ;
> qu'un homme est prêt à tous les sacrifices pour défendre ses idées......
....... mais pour ce qui est d'entendre les cris d'alarme depuis des décennies d'hommes et de femmes ayant voué leur vie à la défense de notre Mère Nature, en essayant de convaincre leurs frères de la nécessité d'agir pour la survie de tous, les oreilles restent désespérément fermées.
Quelques tentatives, mais surtout des bla-blas sans vraiment de suites positives, ou alors très économiquement correctes, pour noyer le poisson. 

A ce propos, continuer à manger du thon rouge, alors qu'il est clair que si ce poisson du haut de la chaîne alimentaire des océans est en voie de disparition, que pouvons-nous imaginer des autres situés en dessous et de ceux qui sont leurs prédateurs...... y compris l'Homme !!! Fini la Pub du steack de la Mer !!!!!!   

Tout le monde fait l'autruche en défendant son bout de gras. Quand je dis "bout de gras", c'est plus que ça bien sûr ! C'est du gras bourré d'égoïsme, que la plupart des hommes cultivent sans être capable de faire fonctionner leur instinct de conservation.
Car au stade où nous en sommes, il s'agit bien de cela à plus ou moins brève échéance.

Cette génération et les deux dernières sont responsables de l'avenir de leur descendance et ce n'est pas une poignée de volontaires convaincus, qui parviendront à faire changer les mentalités, si les gouvernants de cette Planète ne jouent pas le jeu et ne respectent pas les engagements signés entre eux pour réduire les effets nocifs des humains sur leur environnement planétaire.

Ces bergers de la Nature ont le mérite d'exister et d'agir. Ce sont mes héros de la Planète et je les aime comme mes propres frères.

Nous faisons tous partie d'une grande famille et pourquoi sommes-nous si peu nombreux à comprendre que si les uns disparaissent, c'est que les autres suivront également. C'est déjà dans l'ordre des choses, de la Vie et de la Mort.

Seulement, pourquoi contribuer à transformer notre si belle planète en enfer d'ici à quelques décennies seulement ! En Occident, nous commençons déjà à en subir les conséquences et ce n'est pas en gémissant et en réclamant des subventions que les problèmes s'arrêteront.

Dans certains pays, c'est déjà une succession de catastrophes "naturelles" qui fabrique des réfugiés climatiques et transforme leur vie en survie.

Il faut bien se dire que cela n'arrive pas qu'aux autres et que cette part du gâteau, nous risquons bien un jour avoir à la partager. Qu'on le veuille ou non !

Alors, pourquoi ne pas essayer de comprendre ce qui se passe, ne pas écouter ceux qui savent de quoi ils parlent comme Paul Watson, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot... et les autres, qui ont oeuvré toute leur vie pour trouver les preuves de ce qu'ils avancent et qui aimeraient bien entendre un écho de leurs sirènes d'alarme par un changement de comportement salutaire.

Le temps qui passe défile silencieusement sans que nous puissions intervenir pour ralentir les choses. Refuser d'entendre ces sirènes, ne pas comprendre ou critiquer le combat de Paul Watson et bien d'autres comme lui, c'est accepter l'ignorance, refuser d'ouvrir les yeux et s'endormir sur ses lauriers sans se soucier de ses enfants et de la génération à venir. 

C'est pour moi accepter la fatalité d'un futur génocide de l'Humanité ! Pas moins que cela ! Mais puisque ce n'est le souci que de quelques-uns aujourd'hui, c'est le moment venu qu'il sera trop tard pour agir. 

La politique du moment n'est pas de prévenir pour guérir, c'est de faire croire qu'on entend pour mieux se défiler et  refuser d'en prendre la responsabilité, pour mieux continuer à jouir de ce qui reste à prendre avant le chaos.

Refusez de manger du thon et ce sera un début de votre adhésion à la lutte pacifique et un comportement positif vous installant dans le clan des hommes responsables. Qu'est-ce que vous en dites ?

18705 d3799

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Mes révoltes
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module