Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 01:07

 

 

 

 

 

 


L'Amour est comme un arbitre sur un ring, maîtrisant le combat impitoyable de deux boxeurs ayant décidé de gagner la rencontre :

 

Deux Vies / deux Destins !

 

Il tempère, sépare, menace, réunit, apaise et décide du vainqueur à l'issue du match !

Il est le maître d'une situation provisoire, où la haine peut être contenue dans les poings de ceux qui croient en leur victoire, à imposer leur domination dans une réalité de conflit psychologique : comment aimer, être aimé(e)......... savoir aimer ?

L'Amour est aussi comme un peintre fasciné par le modèle qu'il a choisi pour créer son œuvre. Son regard ne cesse d'être attentif aux moindres détails pour les reproduire aussi fidèlement que possible, et de ses pinceaux caresse la toile par petites touches de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, comme un feu d'artifice illumine le firmament un jour de fête !

Lorsque redescendu du petit nuage de félicité, le grand Amour se heurte à la réalité, l'important n'est-il pas que le petit « a » de l'amour reste le vainqueur de toutes ces interrogations, ces combats intérieurs à la recherche du bien être de son âme !?

Quelle que soit son intensité, de « A » majuscule réduit à « a » minuscule et modelé par la rivière du temps, un amour se construit,se déroule et se détruit ! Totalement dépendant des élus bâtisseurs et de leurs compétences à bien vivre à deux, mais aussi soumis à l'impermanence et à la résistance des acteurs ou des candidats à l'amour fidèle et durable.

Un amour peut être indestructible si la force d'aimer est puisée dans le respect et la liberté. Car aimer n'est pas posséder, encore moins imposer et dominer ! Etre attentif à l'autre, une nécessité !

C'est cultiver un jardin, lui prodiguer les meilleurs soins, pour espérer voir fleurir les plus belles fleurs et se parfumer de leurs fragrances. Et ce, même si dans le temps, après les avoir admirées, respirées jusqu'au cœur, il faut se soumettre à les voir un jour flétries, aux couleurs délavées et aux pétales desséchées. Accepter la réalité, qu'avec le temps, tout s'en va ! Mais surtout ne rien regretter, après s'être laissé(e) imprégner de ce parfum sublime, qui transcende et marque à jamais, les amoureux d'un jour....ou pour un toujours !

L'Amour à « haute fréquence » est le privilège de ceux qui ont choisi de vivre un rêve, afin de compenser la médiocrité et toutes les frustrations que génère le quotidien, pour continuer à croire que la vie peut être belle en se laissant porter par des illusions, même perdues, ou simplement la supporter.

L'Amour a un prix à payer, celui d'une immense tolérance, en ayant la capacité de s'élever au-dessus de son propre destin et de pouvoir rester planer aussi longtemps que possible jusqu'aux portes du néant, qui nous attend au bout du chemin.

Sans amour, l'Homme n'est plus rien ! Et si durant sa vie, il se cabre devant lui comme un signe de faiblesse face à son orgueil démesuré, sa souffrance d'être l'empêchera de vivre l'esprit ouvert et serein. Il sera une victime éternelle, à bout de souffle de ses espoirs, portant une camisole psychologique l'empêchant de suivre sa propre destinée et le maintenant en état de survivance affective.

 

signature 22

 

 


Et puis on s'aperçoit (Serge Lama)

On arrive tout nu
Un matin au portique, 
Parmi tant d'étrangers, 
On est un inconnu
on découvre la vie
Tout comme une Amérique
On a soif d'être vieux, 
Avant d'avoir vécu

Et puis, on s'aperçoit
Que partir, ça sert à rien, 
Et puis, on s'aperçoit
Que de rester, ça sert à rien, 
Alors, on reste, 
Alors, on reste, n'importe où.

On se trouve un matin, 
On est deux, face à face, 
On se trouve un matin
Deux dans le même lit, 
On découvre l'amour, 
On lui cède la place, 
Mais il fait la valise
Avant qu'on ait compris

Et puis, on s'aperçoit
Que d'être deux, ça sert à rien, 
Et puis, on s'aperçoit
Que d'être seul, ça sert à rien, 
Alors on fait, alors on fait, 
N'importe quoi !

On rencontre un matin
Quelqu'un qui nous ressemble, 
Un qui est étranger, 
Parmi ces étrangers, 
On échange des mots, 
Et quelques verres ensemble, 
A cet instant, on croit
Que la vie va changer

Et puis, on s'aperçoit
Que de parler, ça sert à rien, 
Et puis, on s'aperçoit
Que de se taire, ça sert à rien, 
Alors on dit, alors on dit, 
N'importe quoi.

On se trouve, un matin, 
Tout nu devant sa glace, 
Devant son ombre morte, 
On est presque étranger, 
On se retourne un peu, 
Mais le passé nous glace
Et on s'étonne alors, 
D'avoir tellement changé, 

Et puis, on s'aperçoit
Que le passé, ça sert à rien, 
Et puis, on s'aperçoit
Que l'avenir, ça sert à rien, 
Alors, on meurt, alors, on meurt
N'importe quand !  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module