Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 18:14

 

 Tous-les-animaux-de-la-planete.jpg

 

 

 

"On reconnaît la grandeur et la valeur d'une nation

  à la façon dont celle-ci traite ses animaux »

Mahatma Gandhi.

 

 

 

 

Un Homme n'a qu'un seul cœur !

Et un cœur qui aime ne dissocie pas l'Animal de l'Homme !

 

 

 

 

 

 

nature-1.jpg

 

Quand l'Homme tue les Animaux par lâcheté, pour satisfaire ses bas instincts, par tradition et cruauté pour s'en nourrir, c'est que son cœur est aride de sentiments, à la fois pour les Animaux et pour les Hommes. Ce qu'il fait à un Animal, il est ou sera capable de le faire à un Humain dès que l'occasion se présente. L'Histoire nous l'a déjà prouvé et les faits divers aussi !!!!

 

Tant que les Hommes tueront les Animaux, sans état d'âme, parce qu'ils estiment qu'ils sont devenus des rivaux pour l'alimentation, qu'ils les considèreront cobayes pour tester des produits et des médicaments pour le bien être des humains, ou pour permettre à des egos sur-développés d'inconscience de porter de la fourrure,..... les Hommes n'ont aucune raison de changer aussi leurs habitudes de  s'entretuer non plus. Tant qu'ils n'auront pas remplacé la barbarie par l'Amour, ils resteront des monstres sanguinaires pour les Animaux et pour les Hommes.

 

 

 

 

nature-2.jpg

 

Tant que les Puissants de ce Monde resteront également sourds aux valeurs essentielles, en donnant toute priorité à une politique d'accumulation des richesses au détriment du bien-être de l'Homme et des Animaux, le cercle vicieux poursuivra son mouvement à sens giratoire en continuant à anesthésier les consciences par l'angoisse et la peur, et en ignorant les gardes fous.

 

Alors, quel espoir pour les Hommes ???? D'abord commencer par la prise de conscience de la souffrance animale et reconnaître enfin qu'ils ont les mêmes droit à la vie que leurs compagnons de jeux meurtriers et d'abord à ce Respect, mis en jachère au nom de cette supériorité dictatoriale, dans laquelle l'Homme s'est installée au mépris de tous les autres êtres vivants.

 

 

 

 

 

 

 

 

UNE SENTENCE SILENCIEUSE

 

Adieu vertes campagnes, adieu prairies fleuries !

Bonjour la pollution et poisons toutes catégories !

La Nature entame son crépuscule

Parce que les hommes incrédules

Ont ignoré le jeu de "qui gagne....... perd aussi" !

Ils se retrouvent aujourd'hui inquiets et démunis,

Certains découragés, les autres perdus et toujours désunis,

Dépassés surtout à gérer les dommages

Responsables qu'ils sont dans un commun partage.

Les rêves se sont enfuis en gonflant les nuages

Des illusions perdues et grandes déconvenues,

Et dans leur course folle sont devenus mirages,

D'un espoir disparu de trouver l'oasis

Le refuge, le remède à toutes leurs bêtises.

 

Dans les villes de grande solitude,

Chacun déprime dans son coin, prisonnier, attitude

D'un système formaté, d'artifices éphémères,

Rendant tout le monde esclaves, sans pouvoir être fiers.

Boulimie assurée au détour des orages,

Des luttes intestines, des colères, de la rage,

Au quatre coins des rues, ivres de commérages.

Paradoxe insensé, pourtant bien affirmé !

D'un côté prôner être solidaires,

S'investir corps et âmes et se sentir tous frères,

Portant avec fierté l'Amour comme un blason.

Quand de l'autre, au contraire, la communication

Se fait par le repli, l'individualisme et la négation ?

 

Quand dès le lever nous attendent chaque jour,

Des nouvelles du Monde, des horreurs, du manque d'Amour ;

Quand la cupidité règne en maître sur cette Terre ;

Rabaissant pour toujours tant d'hommes dans la misère,

Comment trouver la source, l'énergie, la matière,

Les remèdes miracle à toutes les frustrations,

Que des hommes pourtant de bonne volonté

Parviennent à dépasser avec humilité ?

 

Courageux, téméraires, trop peu mis à l'honneur,

Les Héros se font humbles et méritent le respect.

Toutes les hypocrisies passent dorénavant,

Incognito, perverses, par ce miroir aux alouettes,

Navigation à l'estime sur la toile d'Internet.

Par écran et clavier interposés, ce nouvel ordre virtuel

Au travers duquel se glissent sans vergogne,

Les fausses identités et tous les faux semblant.

Un vaste champs d'infos, aussi riches que pauvres

vraies ou intox, au choix des sélections critiques,

Où la manipulation a trouvé son terreau,

Fertile mais pollué, détournant les cerveaux.

 

Adieu Humanité ou relations humaines

Dans toutes nos mégapoles dites civilisées,

Où des enfants gâtés ignorent leurs privilèges

De ne manquer de rien, ne pas mourir de faim.

Alors qu'ils se complaisent à geindre, se lamenter sans fin !

Ils devraient se comparer aux vrais nécessiteux

Qui vivent hors des richesses, aux allures de gueux

Un grand sourire aux lèvres, qui n'a rien d'une insulte

La politesse du désespoir, de la misère qui en résulte.

Regarder au dehors et s'en servir de trêve

Quand la mémoire efface le pire de ce Monde..

Un fruit empoisonné de nos riches sociétés,

Distribué sans pitié aux plus déshérités,

Dont le nom n'a rien de commun avec celui de la Passion,

Que les Grands Dirigeants réunissent en colloque,

Du G8 au G20, je veux parler de la Faim !

 

Dans une nostalgie vraiment déconcertante

Des valeurs d'hier, des sentiments de naguère

Où pudeur, romantisme, empreintaient avec elles,

Les sentiers de l'Amour aux airs d’Éternel.

Les Hommes revendiquent pour tous la Liberté

Alors que tous les jours, ils en renient le Respect !

Leur ego développé, même sur-dimensionné

Les enferme vivants dans les futilités,

Les plaisirs éphémères dénués de sentiments,

Égarés dans le temps, qu'ils ne trouvent plus vraiment,

Accaparés qu'ils sont à courir après lui

Dans un grand marathon d'un surplace de la Vie.

 

Parce que les Hommes ne sont que de mauvais acteurs

Comédiens en quête de reconnaissance et d'honneur

Cabotins capricieux aveugles d'Essentiel

Se vautrant corps et âme, y trouvant du plaisir,

Dans l'ignorance, l'inconscience, assoiffés de désirs.

Insatiable égoïsme qui perdure en leurs gènes,

Atavisme, tradition, qu'ils pratiquent sans gêne,

Overdose de l'Avoir au détriment de l'Etre,

Accepter docilement cet état de naître,

Dans une béatitude qui n'en fait pas des saints

Pour être d'abord nés en imbéciles heureux.

Et n'avoir qu'un seul but, d'en être bienheureux !


18705 d3799 

 

 

 

 

 

 

16079 c1f6aConformément au code de la propriété intellectuelle (loi n°57-298 du 11 mars 1957),

il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter

et/ou traduire et/ou copier l'un des articles personnels publiés sur ce blog

"Le plaisir de communiquer" de façon intégrale ou partielle sur quelques supports

que ce soit , électronique, papier ou tout autres supports, sans l'autorisation expresse

et préalable de l'auteur. Tous droits réservés.
Merci

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

nadia-vraie 06/08/2012 04:41


merci de ta réponse,gentille. je vais le transférer sur twitter,facebook et google.


je fais cela souvent surtout avec les articles que j'apprécie.


À bientôt Julie.

nadia-vraie 05/08/2012 22:18


Très bon ton article ela vidéo mais je n,ai pas le son,c,est probablement mon ordi.


J,aurais transféré sur facebook et autres mais après avoir lu ton copy right,je n'ose pas.


à bientôt.

soleilvert29 06/08/2012 00:53



Merci Nadia-Vraie pour ton gentil message. Encourageant de savoir que mon article t'a plu. En ce qui concerne la vidéo, il n'y a pas de problème de son dans ma publication. Pas de problèmes non
plus pour partager mon Blog sur Facebook et autres. Toutefois, la copie de mes textes est bien sûr non autorisée, sous copyright comme toute propriété intellectuelle. Je te remercie de ton
partage et te souhaite une excellente semaine.
Amitiés
Julie 



Durgalola :0071: 01/05/2012 20:56


nous avons le même coeur ... seulement quelquefois nous ne savons pas toujours nous comprendre ... mais c'est également vrai avec nos frères les hommes. Bonne soirée (je viens du site de J.Yves)


 

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module