Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 17:51

Mon "Aventure Facebook" Outre-Manche avec Simon Mark Smith,

un Ami Anglais et un Artiste talentueux multidisciplinaire

Ce n'est pas ce que vous croyez...

j'ai seulement participé à sa vidéo !!

 


 

 



 

 

 

 

 

 d1e28b3c4b89f17e28fb1e1a83df6621 detail


 

 

 

Maintenant que je pratique les réseaux sociaux, sans toutefois m’égarer dans les méandres de tous ceux qui sont proposés, je peux me permettre de donner mon sentiment à ce sujet, comme le fin gourmet de chez Gault et Millau après avoir goûté et même dévoré un menu de son choix dans un restaurant susceptible de rentrer dans le Guide du même nom.

 

Au début, c’est à pas feutrés que nous nous aventurons dans les couloirs encombrés des accros du « clic » à toute heure, de la souris et du chat, sans que tous, néanmoins, adhèrent systématiquement à la Protection animale.

 

Je vais prendre l’exemple de Facebook, qui est sans doute le plus connu car le plus pratiqué, celui-là même où j’y ai pris quelques habitudes de navigation depuis un an déjà.

 

Tout de suite, le principe de se faire des amis nous saute aux yeux, faute de nous sauter autour du cou, et nous sommes harcelés sans discontinuer à retrouver les anciens. Vous savez le petit boutonneux, Jojo, qui était dans la même classe que vous à l’âge de 7 ans ! Et puis, la Marion, la petite morveuse qui vous en faisait voir de toutes les couleurs ; pour qui vous étiez prêt à prendre tous les risques et être complètement idiot, rien que pour lui plaire !

 

Avant Facebook, l’entreprise de recherche était longue et fastidieuse, souvent abandonnée à cause du parcours du combattant pour aboutir à un résultat positif. Désormais quelques clics, en évitant les claques, et vous pouvez retrouver Jojo et Marion, devenus bedonnants avec les cheveux blancs, mais qui ont toujours gardé leur âme d’enfant, dès qu’ils retrouvent les potes de ce temps là. Bon, je ne sais pas si cela se passe toujours aussi bien au niveau des retrouvailles, mais c’est pour dire que se transformer en détectives virtuels, en quête d’amis perdus de vue, est devenu un jeu d’enfant, même ceux qu’on n’a surtout pas envie de revoir, ou même d’entendre parler ! Les revers de médaille, que voulez-vous !!! Il suffit qu’ils soient eux-mêmes connectés sur le même réseau social et que votre photo s’affiche sur son mur, et les voilà qui rappliquent sur le vôtre….pour vous le pourrir !!! Comme je suis pour la paix, je dirai pour venir vous demander pardon de revenir à la charge et vous empoisonner la vie !!! Même si le résultat est le même, tout est dans la nuance !!! Soyons diplomates !!!

 

Et si vous ne vous pliez pas à cet avis de recherche intensif, tous azimuts, c’est que vous êtes vraiment quelqu’un de…..pas bien !!! Pas normal disons !  Il est évident que vous devez vous soumettre aux principes du jeu de piste instauré par FB pour participer bien sûr à la grande chaîne économique mise en place, sous l’enseigne commerciale « les amis de mes amis sont mes amis » et ce, même si vous n’en aviez strictement rien à cirer.

 

En outre, si vous êtes tout nouveau, votre photo de profil est placardée dans la partie supérieure, à droite de l’écran du fil d’actualités, précisant que vous êtres un petit bleu, un pauvre petit bonhomme ou bonne femme tout intimidé[e] ; qu’il faut vous aider à retrouver vos amis et vous en faire des nouveaux. Comme si vous n’étiez pas capables de le faire par vos propres moyens ! Parce que nous devons être un peu débiles, voyez-vous !!!!! Une nette tendance à infantiliser sa clientèle tout de même, celui qui joue toujours l’Arlésienne quand on a besoin de lui, Facebook ; et impossible à joindre en cas de problèmes. Réponse silencieuse et tout aussi virtuelle : Là, tu te dé………es tout(e) seul[e], comme un[e]  grand[e] ! Tu n’as qu’à demander à tous les amis que tu t’es faits ! Ils se feront un plaisir de t’aider et même de te donner de faux conseils, juste pour montrer qu’ils sont…. incapables de te dépanner !!

 

Il y a bien sûr les bonnes volontés et des amis sur qui vous pouvez vraiment compter. D’ailleurs, c’est un test pour savoir qui est qui !! J’ai ma petite réserve en ce qui me concerne mais elle ne souffre pas de surpopulation non plus !!!!

 

Bref ! Quoi que vous fassiez sur FB, le moindre post, publication, consultation du fil d’actualités ou promenades sur les murs des amis et autres, tout vous incite à aller voir ou chercher, rechercher des amis !!! Une vraie chasse à l’homme et à la femme, débusquer celui ou celle qui a fait battre votre cœur un jour, le cas échéant, ou ceux qui vous auront joué un tour pas pendable aussi. Tout est bon pour « l’amitié », avec plusieurs formules bien sûr, comme vous l’aurez compris.

 

En fait, nous sommes incités à la  boulimie, l’indigestion même ! Si c’était calorique, nous serions tout obèses au bout de quelques semaines à accumuler les amis sur une liste, comme beaucoup le font d’ailleurs. A savoir s’ils sont devenus plus faciles à rouler qu’à porter après l’exposition de tous leurs potes, la protection de chacun étant en principe assurée pour garder l’anonymat, je ne pourrai pas le vérifier de mes propres yeux. De plus, je ne vois pas comment ils peuvent maintenir un lien amical privilégié avec des centaines d’ami(es) ! A moins d’être virtuose ou d’être scotché[e] à son ordinateur jour et nuit !!! Mais chacune fait, fait, fait, c’qui lui plaît !!! N’est ce pas ?

 

Pas de service après vente, non plus, et pour cause, la prestation est « gratuite » pour ses utilisateurs, mais un bon filon pour les GO (Gentils Organisateurs). Nous ne sommes pas au Club Med et les colliers de perle pour s’acquitter des consommations ne sont pas de mise. Le prix à payer, ce sont les incidents techniques qui ne sont pas rarissimes suivant l’évolution des modalités de fonctionnement du réseau.

 

D’autre part, sous des airs protectionnistes de tout faire pour vous épargner la solitude en vous entourant d’amis (faux et vrais), ne vous avisez pas de vous « lâcher » dans certains domaines, car le maître d’école est là pour vous taper sur les doigts. La censure n’est pas dans les oubliettes non plus, précédent en général  un accès impossible à votre page, histoire de vous faire savoir que vous n’avez plus droit à vous exprimer et que vous êtes mis hors jeu sans préavis.

 

Si la censure et la désactivation  concernent des pages dépassant les « bornes des limites », pour faire référence à Maurice, ou ne respectant pas le règlement institué dans le fonctionnement du réseau, cela peut se comprendre et être admis. Mais lorsqu’il s’agit de fermeture dû à des « petits plaisantins » ou des ‘revanchards’ qui ont un compte à régler et qui cliquent sur la rubrique « signaler ou bloquer ce compte », c’est un peu tirer sur  la sirène d’alarme dans un train ou le métro, pour seulement se faire plaisir et em……..er tout le monde !!!

 

FB dans ce créneau devrait revoir sa copie pour éviter les petits « plaisantins », non contrôlés, pour le moment non contrôlables, et je reste polie, eu égard à la langue française que j’aime beaucoup, que je n’aime pas voir entachée par de vulgaires propos.

 

A ce sujet justement, il y a quelque chose qui me dérange dans cette communication (commerciale nouvelle formule), prenant le statut d’amis du jour au lendemain, c’est la tendance à se tutoyer d’entrée de jeu, en se tapant presque sur l’épaule, si l’écran le permettait, comme si nous nous connaissions depuis toujours. La méthode américaine qui fait de plus en plus fureur, si je ne m’abuse. Mais qui ouvre aussi les portes à l’excès dans les écarts de langage à connotation injurieuses et irrespectueuses.

 

Personnellement, je ne suis pas une adepte et cela me dérange même. Ce n’est pas spécialement par rapport à mon éducation, ni le fait que je ne sois plus dans la génération qui regarde son avenir se profiler devant elle. Le vouvoiement est pour moi une marque de respect pour commencer. C’est donner une autre dimension à la relation. Le « tu » et « toi » de ceux qui décident d’avoir élevé des cochons ensemble, tournent souvent au vinaigre dans les coms, comme s’ils se donnaient tous les droits, et même celui d’insulter, à la moindre anicroche, de divergence d’idées. Comme des membres d’une même famille en discussion, qui ne sont pas d’accords, et qui emploient les moyens les plus directs pour le faire savoir.

 

Savoir tutoyer est un art et j’ai dans mes amis certaines personnes qu’il m’a été très facile de tutoyer, parce que le feeling a passé tout de suite. Mais, une ou deux fois ne sont pas coutumes et cela reste dans le domaine de l’exceptionnel.

 

Avec FB, vous avez droit à l’option d’être demandés en amis par des gens que vous ne connaissez même pas, dont la plupart d’ailleurs se planquent bien derrière un pseudo, une entité associative, ou autres, souvent peu avares d’infos sur lesquels s’appuyer pour savoir à qui on a à faire, ou ne mettent pas de photos, vous empêchant d’avoir une preuve que vous ne communiquez pas avec un fantôme ou un extra-terrestre. Si une photo de profil s’affiche, elle peut être truquée ou appartenir à quelqu’un d’autre !!! Enfin, sous la rubrique « je fais ce qui me plaît, plaît, plaît », les trucs et astuces ne manquent pas pour tromper, manipuler et jouer les apprentis sorciers, grands manitous, mythomanes et autres !!! En cas de découvertes de supercheries, malversations et autres vilenies, le fauteur de troubles a juste le temps de supprimer son compte et de se fondre dans la nature, en reprenant même un autre pseudo pour reprendre ses activités au sein du réseau. Mais je suppose que je ne dévoile pas là des secrets de Polichinelle !

 

Si j’en parle, c’est parce que j’ai connu un échantillon d’une personne, apparemment bien sous tout rapport, mais qui s’était laissée tenter par la protection de l’anonymat pour se comporter d’une manière vraiment pas catholique. Il a fui aux premiers signes de découverte de son comportement peu illicite.

 

Il est évident que l’amitié n’est pas une question de quantité, mais de qualité. Frédéric Dard disait : « A partir de quatre, on est une bande de cons » et je trouve qu’il avait bien raison. Désolée pour la bande à Bono qui multiplie les ami(s) pour avoir le privilège de compter la meilleure réserve de chasse. Rien ne vaut un petit cercle restreint que des têtes de bétail rassemblées dans des « discussions » se terminant en  OK Corall ! Je suis généreuse en utilisant le terme « discussions », bien souvent ramenées à des onomatopées, ou des borborygmes empruntés au langage sms, fait d’abréviations en tous genres. Quant à l’utilisation de la langue française et l’orthographe, carrément mises aux archives ! Je crains fort qu’à moyen et long terme, elle n’appartienne à une espèce en voie d’extinction tant elle est malmenée. C’est dramatique !!

 

Rassurez-vous, ma diatribe s’arrête à ce paragraphe, car il y a également des choses très positives. La première étant que vous n’avez, mais plus du tout l’impression d’être seul(e). Votre boîte mail vous signale les visites de vos ami[es] et leurs interventions par une petite sonnerie, qui vous rend complètement accros de ces petits numéros qui s’affichent pour vous signaler qu’un ou plusieurs coms viennent d’être publiés. Il faut donc aller voir QUI est l’expéditeur, et se précipiter voir QUELLE merveille il a pu mettre !! Si vous êtes un tant soit peu correct, vous prenez le temps pour lui répondre en lui déposant un com. Pour peu que ce soit quelqu’un que vous appréciez un peu plus, c’est la conversation en direct, le chat !!!

 

Et oui, vous avez de quoi être relié en permanence à tous vos amis, si vous vous rendez disponible, prêt à être interpellé[e] d’une seconde à l’autre et de discuter en pianotant sur votre clavier à tour de rôle.

 

Il y a ces petits points au-dessus de l’encart réservé à la frappe qui se mettent alors à frétiller quand votre interlocuteur tape son texte. Vous attendez patiemment qu’il ait fini, et de recevoir le résultat de sa prose chateuse, avant de vous lancer à votre tour, pour éviter les chassés-croisés des conversations, au cours desquelles, il est très facile d’opter pour un dialogue de « sourds »  !! Chacun suivant son idée bien arrêtée sans pour autant lire la réponse de son interlocuteur avant de s’y mettre. Le résultat est souvent très « parlant », mais pas spécialement une conversation digne de ce nom.

 

Il faut également faire attention que le dispositif fonctionne bien, car un soir, en discutant avec un ami dans la peine, j’ai attendu plus de vingt minutes la réponse de mon interlocuteur. Je voyais les petits points s’activer et je me disais qu’il en avait beaucoup à me raconter ce soir là. Normal, son moral était au plus bas et par respect, je me suis montrée présente en lui prêtant une oreille très attentive. J’attendais donc patiemment, et je n’avais pas regardé , sur la droite, les petites pastilles vertes allumées auprès des amis connectés pour la conversation en directe. Le temps de pause s’éternisant a fini par m’alerter que quelque chose était anormal. C’est à ce moment là que je me suis aperçue que la petite pastille vert de mon ami était éteinte et que les petits points pouvaient toujours s’agiter, il n’y avait plus d’abonné derrière.

 

Alors, j’aimerais préciser que la moindre des choses, c’est de prévenir de son départ lorsque la discussion est entamée avec quelqu’un. Imaginez que vous êtes au téléphone et que votre interlocuteur vous plante sans préavis pour aller prendre sa douche, ou autres,  et que vous continuiez à parler dans le vide. Sympa, non ??

 

Il y a bien sûr encore beaucoup de petits travers que je pourrais énumérer indéfiniment. Cela n’empêche pas que l’attraction Facebook est aussi forte que l’attraction terrestre sur notre corps ! Si nous ne résistons pas, nous devenons complètement addicts et je crains bien que cette boite à amis, faute d’être une boîte à idées géniale, nous transforme très vite en malades mentaux ! Si ce n’est pas déjà fait !!

 

Une des raisons, ce sont toutes ces vidéos catastrophes qui jonchent notre quotidien, comme certains déroulent le tapis rouge pour vous accueillir. Toute cette maltraitance de l’animal, la faim dans le monde, la Planète qui se meurt, la barbarie et la cruauté de monstres humains. Comme hypnotisés par les images choc, si vous avez le malheur de cliquer, vous êtes assurés de vous retrouver avec la nausée, et pour les plus fragiles d’être privés de sommeil et traumatisés par les images et descriptifs accompagnateurs. Pour les plus solides, c’est l’engagement dans les grandes causes. Et alors commencent le marathon des pétitions à signer, dans lesquelles vous allez sans hésiter, jusqu’au point de saturation et d’écœurement au constat que les horreurs perdurent ; que les milliers de signatures ne parviennent même pas à faire évoluer les mentalités, surtout arrêter les massacres perpétrés à travers le monde, et qui représentent la honte de l’Humanité.

 

Il faut alors orienter l’action sur les courriers adressés à ceux qui détiennent le Pouvoir, surtout celui d’agir en vue de satisfaire les revendications des défenseurs tous azimuts, passant de l’Environnement aux droits des animaux, à ceux de l’Homme, etc… Il y a de quoi faire dans ce monde de brutes, déshumanisé et cruel !

 

Mais dans tout ça, il faut penser à soigner ses amis et leur trouver des petites merveilles, dans le but de les distraire, de leur faire plaisir, de se rapprocher de ceux…voir plus si affinités, ne pas les négliger surtout, car certains sont susceptibles et pensent que vous les abandonnez si au bout d’un mois, ils n’ont plus de nouvelles, si vous n’avez pas été cliquer le fameux « j’aime » sous leurs magnifiques, superbes, sublimes, merveilleuses photos, vidéos, citations et autres. Grâce à Google Translate, vous pouvez même le dire dans toutes les langues. Vous êtes des polyglottes, sans même avoir appris les langues. Le miracle de la communication via Internet ! C’est même très sympa de pouvoir partager en toute convivialité avec des amis espagnols, iitaliens, anglais, belges, indiens, iraniens, vénézuéliens, norvégiens, etc… Tout en sachant que si vous vous trouviez en face à face, vous adopteriez alors le langage des signes pour vous comprendre, si vous ne parlez pas l’Anglais couramment tout d’abord. La magie du virtuel !!!

 

S’évader un peu des atrocités pour retrouver sa respiration psychologique ! Rien de tel que des vidéos relaxation, petites citations à l’eau de rose, des photos sublimes rivalisant les unes avec les autres, que chacun partage en les piquant, les empruntant, les copiant tout simplement sur son propre mur. Une « pêche » effectuée avec plus ou moins de délicatesse, certains amis se contentant de prélever plutôt que de chercher eux-mêmes des perles à mettre en pâture sur leur mur et surtout en n’utilisant pas l’icône « partage » pour faire prévaloir qu’ils en sont les découvreurs. C’est un peu mesquin ! Mais de toute façon, les prédispositions à ce jeu de publications sont mesquines, puisque le but est de faire circuler les infos tous azimuts dans la grande chaîne amicale.

 

Quitte à y passer des nuits entières, car parfois, je me demande à quel moment certaines personnes trouvent le temps de travailler, déjeuner, dîner, faire les courses, le ménage…bref toutes les corvées ménagères et quotidiennes, en passant par être prisonnier du boulot, pour rester des journées entières à déposer des publications.

 

J’ai entendu dernièrement que l’addiction à Internet était plus importante que celle à l’alcool et la cigarette ! A vrai dire, cela ne m’étonnerait pas, tant le piège se referme très vite sur nous, dès les premiers jeux, les premières attractions sous forme d’applications en tout genre et cette formule n’engageant en rien votre réelle identité. Personnellement, j’ai censuré sur mon mur très vite toute la série « bisous » « cœurs » « questions sur l’ami » « jeux à connotations débiles », etc.. Tout d’abord parce qu’elles font sortir de la « sécurité https : » ouvrant les portes aux pirates de la navigation Internet et deuzio, parce que si cela part d’une bonne intention, c’est un peu, beaucoup, idiot, cucul la praline, et probablement adressé aux 14 et largement moins de 77 ans !

 

Quant aux grandes Causes, il y en a tellement à déborder de ce Monde de brutes, que les amis vous sollicitent à tour de bras dans toutes ces actions, les plus nobles les unes des autres, je l’accorde. Mais la plupart sont déjà passées devant nos yeux et bien souvent les pétitions déjà signées. Aussi, personnellement, je souhaiterais que mes Amis ne m’investissent pas systématiquement, car je suis suffisamment informée. Cela représente une énorme quantité de courriers supplémentaires à gérer puisque la boîte mail reçoit toutes les invitations pour se joindre aux causes. Je les remercie de penser à moi, mais il faut penser que chacun a la possibilité de s’informer, surtout quelqu’un qui s’intéresse particulièrement à la défense de l’Environnement et autres. Personnellement, j’évite de solliciter mes propres amis, sauf pour les causes qui sont vraiment dans l’urgence. Elles le sont toutes, me direz-vous ! Mais il faut malheureusement faire des choix, car il y en a tellement !

 

Bref ! Si Facebook présente certains avantages, comme celui de communiquer avec la Terre entière et de faire passer les messages around the world également, cette drogue mentale prouve bien que nous vivons dans un monde, où la solitude a besoin d’être soignée. Nous avons tous les yeux rivés sur nos écrans, en train de taper sur les touches de nos claviers pour communiquer avec la plupart du temps des fantômes, et nous trouvons cela génial !! Le support peut être complété par windows live messenger, skype ou autre visio pour simuler une réelle rencontre ! Beaucoup vont même jusqu’à « faire l’amour » par écrans interposés pour calmer la frustration de la séparation et de la vie amoureuse à distance.

 

Mais voilà où nous en sommes, les humains déconnectés de la Planète Terre ! Pas étonnant que nous devenons de plus en plus disjonctés et que certains pètent les plombs de différentes manières, sans que ce soit nécessaire de les définir.

 

Il suffit déjà de se retrouver dans un milieu un peu fréquenté par la foule pour constater que le téléphone portable reste vissé à l’oreille d’une bonne majorité comme un porte-clés, puisque ce petit boîtier plein de merveilles technologiques à l’intérieur, est devenu aussi indispensable qu’un trousseau de clés.

 

Comme la modération n’est pas non plus le comportement adopté en moyenne par les consommateurs, on ne peut que constater les excès d’utilisation, en ignorant toutes les conséquences qui en découlent.

 

Je critique, je critique et j’en trouve pourtant moi-même des avantages des plus appréciables. Mais en essayant de ne pas m’en rendre esclave !!! Restons « libres » autant que possible, ou faisons en sorte que nous le sommes en prenant une bouffée d’oxygène de quelque nature que ce soit le plus souvent possible.

 

Pour cela, il y a déjà le quotidien à assurer et lorsque nous vivons seul(es), aucune fée du logis à l’horizon pour faire à votre place les corvées de maintenance journalières. Fini également de les confier à Bobonne et de la laisser à tremper dans le seau pendant que Monsieur navigue au portant sur la toile du Net.

 

Quelque chose me dit qu’il y a certains appartements qui doivent souffrir horriblement de l’attention détournée de leurs occupants. Le temps passe si vite lorsque l’on musarde sur Internet que la journée peut s’écouler sans que nous ayons eu le temps de déjeuner.

 

En attendant, mes ami(es) doivent se demander où je suis passée. Il va donc falloir que j’aille les retrouver pour rassurer leur inquiétude sur mon absence prolongée. Quelle galère !!!!

 

La valse des vidéos, des coms….peut recommencer. Je suis parée !!!.....Clic !!

 

Bonne nuit à tous !

 

Julie Tomiris

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

Pascal (jos_ti) 28/08/2011 14:16



Ah ben, le titre a tout pour faire un tube !!!! J'aime !!!


La densité de ton texte, Julie, ratisse tous les aspects de l'aventure Facebook ! Je le relirai avec un regard plus critique pour tenter de repérer éventuellement si une dimension de l'expérience
venait à manquer mais...je te fais confiance tant ton regard aiguisé repère assez finement la qualité de ce qui peut être partager sur un réseau social !


Bises du coeur, Petit Soleil Rayonnant


 



soleilvert29 28/08/2011 14:34



Je te remercie beaucoup Pascal de m'avoir lue. Cette fois-ci, tu as pu déposer ton commentaire sans problème, apparemment.



C'est une réflexion très personnelle effectivement et je sais déjà qu'il y a encore bien à dire sur le sujet. Mais le débat est ouvert et les commentaires les bienvenus.


Je ne sais pas si je mérite le surnom de "Petit Soleil Rayonnant", mais il me plaît décidément beaucoup, car il me rapproche de ce peuple amérindien plein de sagesse, pour lequel j'ai une
profonde admiration en ce qui concerne sa philosophie de vie.

A très bientôt, Bises 



Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module