Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 11:55

 

 

100823195208355_64_000_apx_470_.jpg

 

Aucun profil type de celui ou celle qui commet un tel acte bien sur qui est l'abandon de son chien, de son chat, ou l'un de ses compagnons de vie, pour partir en vacances tranquille. 

 Comme le serial-killer d'ailleurs, à moins d'être pris en flagrant délit, ces criminels donnent l'apparence d'un Monsieur ou Madame tout le monde, à qui on donnerait le bon dieu sans confession.

Car ce comportement est à la portée de tout un chacun ! Il suffit d'un contexte particulier pour montrer qui on est vraiment, un lâche, un pourri, un assassin, un opportuniste, etc....

Et surtout quant à la place du cœur, c'est la manipulation et la trahison qui leur servent d'appât pour plonger leurs victimes dans le désespoir et la mort.

C'est aussi parce que l'inconscience leur sert de moteur pour alimenter leur bêtise et leur petitesse d'esprit à considérer qu'un animal n'est qu'un objet de consommation que l'on peut jeter comme un kleenex, après avoir considéré qu'il entravait leur petite vie d'égoïste imbuvable.

Aucune circonstance atténuante pour ce délinquant qu'il ne faut pas laisser impuni comme c'est souvent le cas aujourd'hui.

Etre témoin d'un abandon sans agir est aussi se rendre complice. Ce n'est pas faire preuve de délation que de signaler un tel acte criminel. Il s'agit simplement d'un comportement responsable et civique d'assistance à animaux en danger, comme c'est aussi un devoir et une obligation pour un Etre humain.

Il est vraiment temps de prendre conscience que la Vie est un cadeau, dont chaque être vivant a le droit d'en ouvrir le contenu dans le respect du destin qui lui a été attribué. Et surtout arrêter de maltraiter les animaux, nos compagnons de vie, car sans eux, l'Homme ne serait rien. Ils sont plus indispensables à notre vie que l'inverse !

Le jour où il prendra enfin conscience de cela, on pourra dire enfin de lui : tu seras un homme mon fils !! Car pour le moment, il est difficile d'être fier de lui dans de telles circonstances d'irresponsabilité ! Pourrait vraiment mieux faire !

 

Alors, soyons vigilants !!! Car les criminels vont encore sévir cet Eté !
Merci pour toutes ces victimes innocentes 

 

Julie Tomiris

 

22146-1-.jpg

 

 

 

 

 

 

¸.¤*¨¨*¤.¸¸...¸.¸.¤*¨¨*¤.¸¸...¸
\¸NON à la maltraitance animale
.\¸.¤*¨¨*¤.¸¸.¸.¤ ¸.¤*¨¨*¤.¸¸..
..\
☻/
/▌
/ \ Défendons les animaux et leurs droits au              Respect !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


************

 

 

 

 

468928_382427918473142_1141214083_o.jpg

 

Les chiens, qui ne savent rien, comprennent ce que nous disons, et nous qui 

savons tout, nous ne sommes pas encore parvenus à comprendre ce qu'ils disent.

Octave Mirbeau (romancier français 1848-1917)

 

 

 

 

(¯`✿´¯) (¯`✿´¯)
*`•.¸(¯`✿´¯)¸.•´ * *
*✿*. `•.¸.•´*✿*• .¸¸.`•´¯✿

 

 

 

329163_181050848650506_1151010483_o.jpgUn jour, j'ai été arraché de ma mère en même temps que de mes frères et sœurs, tout juste sevré. Je me suis retrouvé tout seul parmi les tiens, des étrangers pour moi.

J'avais deux mois et j'étais apeuré dans ce nouvel univers où tu m'as entraîné, du jour au lendemain, sans que je sache ce qui m'arrivait. J'ai pleuré au début en manque de ma famille, ma mère surtout, dont j'avais encore tellement besoin.

Mais tu t'es montré gentil, attentionné. Un collier, tu as mis autour de mon cou et au bout d'une laisse tu m'as promené, en m'apprenant à ne pas tirer dessus et à marcher bien droit à tes côtés.

Très vite, je me suis plié en quatre pour te faire plaisir, te manifestant toujours ma joie de te retrouver le soir en rentrant, même si parfois tu étais de mauvaise humeur, ou triste, ou les deux à la fois. Et tout d'abord, toujours pour ne pas te déplaire, ne pas faire mes besoins dans la maison ou dans le jardin.

J'attendais avec patience ton bon vouloir pour me sortir, me retenant parfois pendant des heures, avant que tu puisses m'accompagner. Et toujours un bonheur intense de pouvoir marcher à côté de toi, fier comme Artaban, d'avoir mon maître à moi tout seul durant ces instants précieux et rien qu'à nous, durant nos longues promenades, en ville ou à la campagne.

478295 254558461299744 1256811786 oSi j'avais pu, c'est ton ombre que je serais devenu pour ne plus te quitter tellement je me suis mis à t'aimer. Une véritable passion ! Au point d'être le plus malheureux des chiens, quand tu me quittais le matin pour aller travailler et que je devais t'attendre toute la journée, couché derrière la porte, les oreilles et les yeux guettant le moindre bruit, le moindre signe m'alertant de ton retour, enfin !

Comme tu étais le meilleur maître qui soit, tu me pardonnais quand quelquefois, je compensais ton absence en faisant mes dents sur ce que je pensais n'importe quoi et qui était pour toi de la plus haute importance. Je suis désolé d'avoir déchiqueté quelques-unes de tes chaussettes, chaussures et laissé les marques de mes griffes sur le vernis de la porte d'entrée, après avoir gratté d'impatience et de désespoir, croyant que cette maudite porte plus jamais ne s'ouvrirait, pour me permettre de te rattraper en courant dans les rues du quartier.

562115_306657576080752_1513705783_n.jpgAu fil des années, nous avons vécu un amour parfait, devenus inséparables, amis de cœur pour toujours. La solitude n'existait pas quand nous étions tous les deux et même si j'aboyais au lieu de parler, nous nous sommes toujours compris au point d'être complices d'un seul regard.


Mais que s'est-il passé en ce jour de Juillet, où j'ai vu brutalement le monde s'écrouler ?

J'avais bien remarqué que depuis quelque temps déjà, ton attention envers moi se relâchait un peu. Que parfois, tu oubliais même de rentrer à la maison au moment de me sortir pour soulager ma vessie et je devais me retenir au point d'en souffrir, sans que tu le saches, parce que jamais je ne me plaignais.

Jamais te décevoir était pour moi un point d'honneur et si de quelques bêtises tu devais me réprimander en haussant le ton et faisant les gros yeux, jamais de préméditation comme tu le savais.

Devant ma spontanéité, que tu semblais tellement apprécier, lorsque je te faisais des joies à chaque retrouvailles, tu craquais bien souvent, toujours me pardonnais mes bêtises de jeune chien, impatient mais aimant.

 

390870_154778014627861_100002869911661_193890_1841353950_n.jpg

 

 

Mais que s'est-il passé en ce jour de Juillet où j'ai vu brutalement le monde s'écrouler ?

 

 

 

 

 

576819 283316181757305 938728141 n

Mes yeux t'imploraient et les tiens me fuyaient, lorsque la laisse a quitté ta main pour venir s'enrouler autour d'un piquet sur le bord de la route. Je ne comprenais pas pourquoi tu t'étais arrêté brutalement.

Tout d'abord, j'ai cru que tu avais décidé que c'était l'heure de la pause pipi pour tout l'équipage de la voiture. Puis j'étais là, en train de me demander ce qui se passait brusquement.

Je remuais de la queue pour te montrer que j'étais content d'aller me promener sur cette route que tu disais être de tes vacances.

Mais pourquoi tu m'attachais là, dans cet endroit où je sentais monter en moi une grande frayeur avec tous ces bruits de voiture dans les oreilles, qui me terrorisaient !

Puis, je t'ai regardé t'éloigner de moi, monter dans la voiture, démarrer ! J'étais atterré ! Je n'en croyais pas mes yeux ! Tu es parti ?

Pourquoi tu m'as laissé là, sur le bas côté, sans pouvoir m'échapper ?

Qu'ai-je fait qui t'es déplu au point de me punir de cette manière là ?

Je suis désespéré depuis que tu es parti, sans même te retourner.

J'ai osé aboyer pour tenter de te retenir, pour te rappeler que tu m'oubliais !

Pourquoi m'as-tu abandonné ?

2586642479_small_1.jpgDepuis des jours, des semaines, je ne sais pas vraiment, dans une cage, dehors dans le froid et le vent, j'attends ton retour, je l'espère, car il est impossible que tu me laisses ici, comme si pour toi, je n'avais jamais existé. Comme si tu ne m'avais jamais aimé !! 

J'ai perdu ma raison de vivre, car tu es tout pour moi !

Je ne mange plus, je ne dors plus et si demain je ne te revois plus, je préfère me laisser mourir plutôt que vivre sans toi.

Je ne comprends toujours pas ce qui s'est passé en ce jour de Juillet, où j'ai vu brutalement le monde s'écrouler.

 

 

 

        ♥✿ܓ


Pour toi, j'étais Amour !

Pour moi, tu es devenuTrahison ! 

 


        ♥✿ܓ

 

 

 

 

 

(¯`✿´¯) (¯`✿´¯)
*`•.¸(¯`✿´¯)¸.•´ * *
*✿*. `•.¸.•´*✿*• .¸¸.`•´¯✿

 

 

 

 

 

chien-chat.jpg

 

Dans la vie, le plus sûr des amis,

Le premier à vous accueillir, le premier à vous défendre,

Celui, dont le coeur honnête appartient pour toujours à son maître,

Qui travaille, se bat, vit et respire pour lui seul

George gordon, Lord Byron 

Poète anglais (1788-1824)

 

 

luttons-contre-l-abandon_large.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by soleilvert29 - dans Mes révoltes
commenter cet article

commentaires

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module