Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 21:23
LE SEL DE MES LARMES

 

 

Quand le sel de mes larmes

me ramène à la mer,

le berceau de la vie ouvert sur l'infini,

mon regard s'accroche à la ligne d'horizon

en s.o.s. pleuré, requiem de Liberté perdue,

inondant mon désespoir, l'abîme de ma destinée.

 

Fuir ou s'enfuir de ce monde sans espoir,

en s'emplissant les oreilles du chant de l'océan,

tel un refrain en écho à l'appel du large,

dans un ressac perpétuel, de vagues en vagues,

envoûtantes, ensorcelantes, langoureuses !

S'évader !

 

Se laisser enlacer par leur crête d'écume,

Disparaître dans leurs plis, et rouleaux insatiables,

Se laisser engloutir en offrande aux abysses,

Choisir la mer pour être ma dernière demeure !

Attirée irrésistiblement par l'ivresse des profondeurs !

 

Réclamer le retour aux origines de la Vie,

après ce séjour imposé pour le temps d'un destin

la conscience enivrée de domestication, de leurres et d'illusions !

Ouvrir cette lucarne,

celle du prisonnier injustement enfermé,

comme l'oiseau dans sa cage condamné à ne plus jamais voler !

 

Partir, revenir !

Tel le saumon revient de la mer pour un retour ultime,

remontant sa rivière,

à y laisser ses forces dans les courants contraires,

Un défi sans concessions,

que la nature lui impose

pour la survie de l'espèce,

envers et contre tout !

Un destin sans pitié, auquel il se soumet.

Avec issue fatale pour les athlètes de haut niveau

que la détermination aveugle,

sans aucune distinction du gagnant ou du perdant,

jusqu'à la ligne d'arrivée.

 

Reproduire et mourir ! La Loi de la Nature !

 

Mais reproduire ou non, la vie est implacable !

Elle se sert du temps en assassin sans gage,

un serial killer agissant impunément,

mais rendant toutefois justice aux derniers moments.

 

À l'heure du trépas, plus d'interrogation quand sonne le glas !

Quelles que soient les couleurs de nos enveloppes,

quelle que soit la taille de nos os,

quelles que soient nos personnalités, nos colères, nos révoltes

et revendications guerrières,

la solitude nous enveloppe pour un rendez-vous intime,

avec celle qui depuis le début fait partie de la vie,

mais que nous préférons ignorer et rendre tabou,

dans l'espoir à jamais de lui faire faux bond,

espérant ainsi accéder aux rivages de l'éternité,

et agir en ce bas monde en toute impunité !

 

Une peur ancestrale, une angoisse incontrôlable,

que le mot fin s'affiche un jour sans préavis, incontournable ;

que les religions apaisent de leur idéologie se voulant rassurante,

que la mort n'est qu'un pas à franchir pour une vie dans l'au-delà

assurant de la paix de l'âme et du repos éternel pour tous les croyants !!!

 

Assez de désespoir, assez de faux espoirs dans cette comédie de la vie !

Le monde, sous toutes ses faces, sans aucune cachée,

est devenu invivable ! Ne laissant plus de place aux heures de l'ennui !

Dévorant, planifiant le temps qui a perdu son statut de maître,

comme un galon ôté à un officier de haut rang,

afin de le dégrader et le ramener à l'état d'exécutant !

 

C'est ainsi que le temps est devenu assassin !

Après avoir dit de lui qu'il est même un grand maître

ou qu'il fait toujours bien les choses dans les pires moments de désarroi

pour s'appuyer sur lui comme on cherche une épaule,

absente dans l'émoi d'une solitude tentaculaire,

dont se rendent responsables la plupart de mes congénères

À courir après le temps, comme la quête du Graal !

sans que les conditions de vie intérieure que cette recherche exige,

ne soient en réalité réunies.

 

Les robots sont nés et leur programmation en série !

 

JULIE TOMIRIS

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julie Tomiris - dans Pensées Philosophie
commenter cet article

commentaires

Bernieshoot 15/10/2015 09:05

Ce bleu est profondément intense comme la portée de votre poème

Julie Tomiris 15/10/2015 09:49

Merci pour ces quelques mots qui me touchent.

Soleilvert29

  • : L'HUMEUR DES JOURS
  • L'HUMEUR DES JOURS
  • : Liberté de penser.....et d'écrire !
  • Contact

Profil

  • Julie Tomiris
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté !
Jouer de la musique, celui d'être entendu !
Pour être compris, il faut être écouté et entendu !
Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.
  • Ecrire est le meilleur moyen d'être un peu écouté ! Jouer de la musique, celui d'être entendu ! Pour être compris, il faut être écouté et entendu ! Et pour ces raisons, ce sont mes deux passions.

Mes Livres aux Editions du Net

Taper le titre à découvrir dans "Recherche" - Se faire mener en bateau..." - Ne pas Etre...ou l'Ombre de soi-même - DOUBLE JEu
Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.">

Et Merci Pour Vos Commentaires

Phases de Dame Lune

Archives (Années 2010-2011 > "recherche")

Carpe Diem

Image du Blog monia2009.centerblog.net
Source : monia2009.centerblog.net sur centerblog.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module